portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

Agressologie totalitaire

Le culte de la punition...
Ainsi donc, en 1916, pendant 303 jours
Soldats français et soldats allemands, pourtant pas pour
Une boucherie, un carnage, des restes humains, autour
Verdun avec sur vingt kilomètres
60 millions d'obus tirés en dix mois
Toute mémoire a du mal à l'admettre
Mais la réalité ne peut s'en démettre
Amnésie confusionnelle de l'effroi
Quand de toute raison, il fait froid
Et le premier mars 1916, une anecdote
Un certain caporal de Gaulle fut blessé
Oui, il fut fait prisonnier
Déjà, de Pétain, cela n'était pas le pote
Un temps, il fut passé pour mort
L'on fit son éloge funèbre, c'est trop fort
L'Histoire est comme le funambule
Comme sans doute, son indispensable préambule
L'Histoire
Tout le monde y a son poste
Tout le monde y a sa bulle
Il n'y a pas de mais, de si
Rien à dire, cela est ainsi
Car cela ne pouvait être autrement
C'est un engrenage, c'est un enchaînement !
Chaque soldat avait son as de carreau
Sac de vin, sac des victuailles, 30 kg, pas rigolo
Et puis, quand aucun message ne pouvait circuler
Il y avait le pigeon voyageur qui savait s'orienter
Pïgeon qui sera le vecteur du virus
De la grippe espagnole, un horrible bonus
Une guerre avec des millions de morts
La grippe espagnole avec des millions de morts
Et dans les tranchées
Sur des jambes, des bras, des têtes, il fallait marcher
Toutes les horreurs, tous les cauchemars
Et cela recommence tôt ou tard
S'enliser tout vivant dans un bourbier
Des bras coupés, des jambes amputées
De la folie, de la mutilation, du handicapé
Et un traumatisme perpétuel pour les rescapés
D'ailleurs, 170.000 corps sont encore sous la terre
Verdun et sa voie sacrée, un cimetière
Sans compter les restes de 130.000 poilus, allemands et français
L'ossuaire de Douaumont, des corps en déchets
Mais toutes les guerres sont hideuses
Elles sont des produits du capital, la doctrine affreuse
La compétition, la hiérarchie, l'autorité, sont ses tueuses !
Et par le jeu des alliances
Et des fausses remontrances
Comme l'exemple de la Syrie
25 pays et des parties prenantes dans le conflit
C'est donc comme une guerre mondiale
Et puis, du gaz, du pétrole, donc du capital
5 ans de guerre, une éternité
260.000 personnes tuées
Huit millions de personnes déplacées
Dans leur propre pays, de quoi halluciner
Et à l'étranger
Déjà, quatre millions de réfugiés
Un syrien sur deux fut obligé
Dans l'amertume, sa maison, de la quitter
Ce pays du tiers de la France
Pour la guerre seulement trouve de la finance
Environ 100 euros par mois
Pour le militaire de l'armée régulière
Environ de 300 à 1200 euros par mois
Pour le rebelle, aussi réactionnaire
Il s'agit surtout d'une guerre de l'énergie
Selon les intérêts de chaque pays, c'est ainsi
De plus, cela pourrait péter entre la Russie et la Turquie
De plus, il faut le déplorer
Hélas, la population syrienne est affamée !
Il faudrait une totale mutation
De toutes nos fausses conceptions
Un nouveau dictionnaire, des nouvelles appellations
Une métamorphose de la mutation
La mutation de la métamorphose
Car de la naissance à la mort
Nous ne sommes pas du même port
Et d'ailleurs aussi du même bord
Car sans cesse nous nous transformons
La nature est une machine, adepte des transformations
Comme de la chenille au papillon
Chenille, chrysalide, de mue en mue
De quoi en être ému
Néanmoins
L'empreinte génétique est la même
L'insecte n'est pourtant pas le même
Mais il faut avoir des ailes, se déplacer
Et à chaque stade, l'animal est adapté
Un procédé de 300 millions d'années
Ainsi, même hors ce magnifique processus affiché
Tout ce qui vit devrait être sacré
Toute boucherie est une cruauté
Toute poissonnerie est une cruauté
Mais, mecton, il faut bien manger
Autre chose, il serait temps d'imaginer !
C'est comme aussi pour la prison
Toujours le culte de la punition
Et le bracelet électronique ce nouveau maton
Peine de prison par maton électronique
Que la prison habituelle, plus économique
Dès 1983 en Amérique du Nord
Mais au psychisme cela fait grand tort
En 2003, le bracelet électronique est adopté en France
Pas par altruisme, c'est de la finance
24 h sur 24 h, le bracelet est branché à la prison
Pour les petites peines, le bracelet électronique
Une alternative à la prison, mais choc traumatique
Il faut une désilience à l'institution
Il ne faut plus aucune prison
Car déjà et ce à plus de 80 pour cent
Du petit délit en taule, c'est édifiant
Et c'est l'autosurveillance généralisée
De la population bien dressée
Dehors ou en prison, totalitarisme systématisé
Et nous sommes tous et toutes partout en prison
Car le capitalisme est une prison
Ainsi, sous feu Napoléon
500 motifs de condamnation
De nos jours
15000 motifs de condamnation !
Cyclotron, cosmotron
Synchrotron, bevatron
Capital des machines
Machines du capital
Nous sommes ses particules observées
Nous sommes ses particules contrôlées
Nous sommes ses particules bien dressées
Le capital aime la symétrie
Le totalitarisme est son alchimie
Tétraède 4 faces, cube 6 faces
L'octaèdre 8 faces, dodécaèdre 12 faces
L'icosaèdre à 20 faces
Pour la liberté plus aucune place
Géométrie du capital qui fait penser
Et oui, à feu ( 1811 - 1832 ) Evariste Galois
Grande figure de la révolte républicaine, voilà
Ce jeune révolté, si grand mathématicien
Tué en duel par un faquin
Il n'avait que vingt ans
Sur des solutions mathématiques, travaillant
ax2 + bx + c = 0 , pour une simplification
Et de nouvelles équations
Mais, finalement
Le capital, c'est le duel permanent
Qui ne s'arrête jamais au premier sang
Tous contre tous, toutes contres toutes
Aucune vraie vie sur cette route
Et de fait
Aucune victoire, toujours la défaite
La société marchande est une prison
Chacun, chacune, en est le maton !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

So, in 1916, for 303 days
French soldiers and German soldiers, though not for
Butchery, carnage, human remains, around
Verdun with twenty kilometers
60 million shells fired in ten months
Any memory has trouble admitting it
But the reality can not be dismissed
Confusional Amnesia of Dread
When for all reason, it's cold
And the first of March 1916, an anecdote
A certain Corporal de Gaulle was wounded
Yes, he was taken prisoner
Already, from Petain, that was not the friend
One time, he was passed for dead
We made his eulogy, it's too strong
History is like the tightrope walker
As without doubt, its indispensable preamble
The story
Everyone has their job
Everyone has his bubble
There is no but, if
Nothing to say, this is so
Because it could not be otherwise
It's a gear, it's a web!
Every soldier had his ace of diamonds
Wine bag, bag of food, 30 kg, not funny
And then, when no message could circulate
There was the pigeon traveler who knew how to orient himself
Pie who will be the vector of the virus
From the Spanish flu, a horrible bonus
A war with millions of dead
The Spanish flu with millions of deaths
And in the trenches
On legs, arms, heads, you had to walk
All the horrors, all the nightmares
And it starts again sooner or later
To get drunk while living in a quagmire
Arms cut, legs amputated
Madness, mutilation, the disabled
And a perpetual trauma for the survivors
Moreover, 170,000 bodies are still under the earth
Verdun and its sacred way, a cemetery
Not to mention the remains of 130,000 hairy, German and French
The ossuary of Douaumont, bodies in waste
But all wars are hideous
They are products of capital, the dreadful doctrine
Competition, hierarchy, authority, are his killers!
And by the game of alliances
And false remonstrances
Like the example of Syria
25 countries and stakeholders in the conflict
So it's like a world war
And then, gas, oil, so capital
5 years of war, an eternity
260,000 people killed
Eight million displaced people
In their own country, what to hallucinate
And abroad
Already four million refugees
One in two Syrians was forced
In bitterness, his house, to leave her
This country of the third of France
For war only finds finance
About 100 euros per month
For the regular army member
About 300 to 1200 euros per month
For the rebel, also reactionary
It's mostly a war of energy
According to the interests of each country, this is how
Moreover, it could fart between Russia and Turkey
Moreover, we must deplore
Alas, the Syrian population is hungry!
It would take a total change
From all our misconceptions
A new dictionary, new names
A metamorphosis of the mutation
The mutation of the metamorphosis
Because from birth to death
We are not from the same port
And also from the same side
Because we are constantly changing
Nature is a machine, adept of transformations
Like the butterfly caterpillar
Caterpillar, chrysalis, molt moulting
What to be moved
However
The genetic fingerprint is the same
The insect is not the same
But you have to have wings, to move
And at each stage, the animal is adapted
A process of 300 million years
So, even off this magnificent process posted
All living things should be sacred
All butchery is cruelty
Any fishmonger's a cruelty
But, man, you have to eat well
Another thing, it's time to imagine!
It's like for prison too
Always the cult of punishment
And the electronic bracelet this new maton
Prison sentence by electronic device
That the usual prison, more economical
As early as 1983 in North America
But to the psyche that is wrong
In 2003, the electronic bracelet is adopted in France
Not by altruism, it's finance
24 hours a day, the bracelet is connected to the prison
For small sentences, the electronic bracelet
An alternative to prison, but traumatic shock
Disability to the institution
No more jail time
Because already at more than 80 percent
From small crime to jail, it's edifying
And it's generalized self-monitoring
Well educated population
Outside or in prison, systematic totalitarianism
And we are all everywhere in prison
Because capitalism is a prison
So, under fire Napoleon
500 reasons for conviction
Nowadays
15000 reasons for conviction!
Cyclotron, cosmotron
Synchrotron, bevatron
Capital of machinery
Capital Machines
We are his observed particles
We are his controlled particles
We are his well-trained particles
Capital likes symmetry
Totalitarianism is its alchemy
4-sided tetrahedra, 6-sided cube
The octahedron 8 faces, dodecahedron 12 faces
The icosahedron with 20 faces
For freedom no more place
Geometry of capital that makes you think
And yes, fire (1811 - 1832) Evariste Galois
Great figure of the republican revolt, that's it
This young rebel, so great mathematician
Killed in a duel by a faquin
He was only twenty
On mathematical solutions, working
ax2 + bx + c = 0, for simplification
And new equations
But finally
Capital is the permanent duel
Who never stops at first blood
All against all, all against all
No real life on this road
And indeed
No win, always defeat
The trading society is a prison
Everyone, each, is the mate!

Patrice Faubert (2016) puète, peuète, pouete, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"