portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

Paraphysique de proxémie guerrière

Le capital sait tout récupérer pour l'adapter...
Images de guerre
La guerre des images
21 avril 1944
Un exercice militaire de répétition
Un exercice militaire d'expérimentation
Les alliés en train de s'entraîner
Pour se préparer de débarquer
Des très jeunes recrues, parfois de 15 ans
La plupart à peine plus de vingt ans
Lors du 6 juin 1944, le débarquement
Un moment qui fut incertain, en raison du mauvais temps
Donc, cette répétition
Fut un fiasco d'erreurs et d'incompréhensions
749 morts, cela commençait bien
2 navires américains, coulés, pour rien
Tant et si bien
Que cette opération Tigre ou Tiger
Pour la stratégie militaire
Une bien mauvaise affaire
Fut au secret Défense
Pendant 40 ans, pour l'armée, une offense
Et à propos de l'armée
C'est un secret mal gardé
Comme partout, c'est la lutte des classes
Des simples soldats, des officiers
Et à propos des officiers
Feu Rommel, jamais, ne les fit torturer !
Il y avait le soldat blanc
Déjà une autre classe
Que le soldat noir
Il y avait l'officier blanc
Déjà une autre classe
Que le simple soldat blanc
Il y a l'officier noir
Déjà autre chose
Que le simple soldat noir
Comme une sorte de racisme
L'armée et sa hiérarchie, son fascisme
De la supériorité et de l'infériorité
Les grades sont le racisme de toute armée
Pourtant
Les peines, joies, peurs
Sont réglées sur la même heure
Les mêmes désespoirs, les mêmes frayeurs
Surtout en pleine bataille
Qui ouvre béante toutes les failles
Et toutes les populations civiles
Sacrifiées par des armées imbéciles
200.000 personnes en France, le débarquement allié
Les forces expéditionnaires alliées
Plus de civils français tués que de soldats allemands tués
Il y eut 7000 décès de soldats allemands recensés !
Donc, ce 6 juin 1944
156.000 hommes très jeunes
12000 fauchés, par la mitraille, 15 ans, 20 ans, si jeunes
20.000 véhicules, tout cela en 24 heures
Le nazisme savait arriver sa fausse dernière heure !
Pour cela, il fallut la nuit du 5 au 6 juin 1944
En Normandie, Merville, où fut pris d'assaut, la batterie
Encore une jeunesse qui se sacrifie
Un commando de 750 parachutistes
Pour détruire des canons nazis
Et donc 50 tués, 190 disparus, sur la liste
Puis aussi, les services du renseignement
Pour le pays, qui le mieux, ment
Comme le mystérieux agent double
Né à Barcelone, du MI5, agent trouble
Feu ( 1912 - 1988 ) Joan Pujol Garcia, service britannique
Qui des bobards militaires, maîtrisait la logique
Du faux renseignement
Du faux caviar pour les allemands
Comme le pseudo vrai débarquement du Pas-de-Calais
Car égarer, l'espionnage nazi, il le fallait
Mensonge stratégique qui fut admis
Par le renseignement allemand, jusqu'en septembre 1944
Cependant
Tant de feu et tant de sang
Pour de la guerre, des guerres, l'éternel recommencement !
Du racisme des classes
Des classes et du racisme
Dans l'armée, dans l'entreprise
C'est partout la même emprise
Le capitalisme pour se perpétuer
Deviendra vert, humaniste, saura se déguiser
Et nous programmons toutes nos machines
En rapport à nos images, l'imagination pas fine
Et comme nous sommes, nous propageons nos blagues
La vie est un funeste tag
Dans toutes nos relations
La hiérarchie et la compétition
De la rivalité de la compétition
De la compétition de la rivalité
Et quand nous disons
Bonjour, c'est un automatisme
Et quand nous disons
Au revoir, c'est un automatisme
Et un automatisme
Est un automatisme et pas de l'humanisme
C'est toujours de la guerre
C'est l'inhumanité qui se laisse faire
Tant
Que nous n'apprendrons pas autre chose
Qu'à nous faire la guerre, jamais une pause
La hiérarchie subtile et manifeste, notre seule cause
La guerre pas seulement avec des armes
Mais avec des paroles pleines de charme
Guerre biologique, guerre chimique
Guerre économique, guerre psychologique
Chaque guerre peut remplacer une autre guerre
Mais personne n'en a rien à faire
Et forcément, d'un moment l'autre, c'est encore la guerre !
Le langage de la guerre
La guerre du langage
Non pas
Peux-tu faire cela ?
Veux-tu faire cela ?
Mais fais ceci ou cela !
Tout métier
Finit par posséder
Toute profession
Devient comme une religion
Les petites ou grandes propriétés
Comme la plupart de nos possessions
Sont le reflet exact de ce que nous acceptons
Sont le reflet exact de ce que nous refusons
Face au capital, nous faisons ce que nous pouvons
Comme les fossiles qui sont constitués
Pour 80 à 90 pour cent, de dents ou débris de dents isolés
Toute l'organisation du capital
Est à l'harmonie humaine, fatale
Il n'en faudrait plus aucune rente
Tout devrait être mis en vente
L'évolution est buissonnante
Tout y est d'une lenteur étonnante
Et tant de formes surprenantes
Tout y a été tenté
Tout y est tenté
Tout y sera tenté
Et tout y est en fait, échoué
Et tout y est de stricte amoralité !
Les choses ne sont ni belles, ni laides
Mais toujours de la subjectivité humaine, qui plaide
Les choses ne sont ni gentilles, ni méchantes
Et toujours la subjectivité humaine, y a sa patente
C'est ainsi
Que le racisme scientifique
De nos jours, plus éthique
Voulut les vrais ancêtres humains
D'Asie ou d'Europe, mais pas plus loin
Il fallut du temps
Pour admettre l'origine d'Afrique, c'est certain
Il fallut du temps
Pour admettre que rien n'est plus, rien n'est moins
Un brassage des gènes, non linéaire
Ce qui peut fortement déplaire
Comme un cours d'eau
Aux multiples bras, c'est rigolo
Mais il n'y a pas de lutte finale
Pour arriver à une population finale
C'est encore la loi, la loi des probabilités
Et de l'effet papillon qui peut tout faire changer
Mais nous ne savons rien ou si peu
Et c'est peut-être tant mieux
Parfois, pourtant, il vaudrait mieux
Pour mettre à terre tous les dieux
Comme les archives du Vatican
Qui sont consultables de 1922 à 1958, seulement
La figure du pape pour tout occulter
C'est bien là encore, le spectaculaire concentré !
En 1919, en Italie, les catholiques
S'implantent dans la vie politique
Et voici le parti populaire
Un grand parti réactionnaire
Pour mettre hors-la-loi, l'idée révolutionnaire
Et puis logiquement
Avec le fascisme plus que jamais présent
1929, voilà l'Etat cité du Vatican
Tout étant financé par le gouvernement
Et puis parmi les premiers actionnaires
Fiat, du côté des réactionnaires
1922, la marche sur Rome
Fascistes et catholiques, c'est tout comme
Les trois piliers du fascisme
La banque, l'église, l'armée
Les trois piliers du capitalisme
La banque, l'église, l'armée
Comme sous le répugnant Franco
Un déchet de l'humanité inhumanité, un idiot
Mais qui fut soutenu par le monde entier
Personne d'un peu informé ne peut s'en étonner
Et entre 1940 et 1944
90.000 fusillés, voilà l'Espagne franquiste
La mort, la torture, pour les antifascistes
Le capital sait bien museler les masses
Les multinationales font semblant d'abolir les classes
Du poison pour tout le monde
Des mains et des mains dans sa ronde !
Mais nous avons des discours logiques
Pour justifier toutes nos actions
Mais nous avons des discours logiques
Pour conforter toutes nos opinions
Ainsi, tout le monde pense avoir raison
La raison profonde de nos inconscientes motivations !
Et toutes les icônes spectaculaires
Sont forcément des icônes réactionnaires
Comme le nouveau capitalisme dit humaniste
Un capitalisme subtilement fasciste
De l'entreprise humaniste
Bientôt une police humaniste
De la torture humaniste
De la fumisterie, de l'hypocrisie
De la trouvaille des bourgeoisies
Le capitalisme n'est pas de visage humain
Le capitalisme est pleinement inhumain
Et sous son masque humaniste
Très vite transpire la mentalité fasciste
Capitalisme vert, humaniste, qui se veut dans la durée
Le plus pervers, le plus dangereux, pour mieux tromper
Le capitalisme sait tout récupérer pour l'adapter
Toute proxémie lui est proche
Aucune proxémie ne lui est moche
Tout, pour lui, fait lien, le rapproche
Le capital, déjà, sut manger du boche
Capital de l'inhumanisme
Inhumanisme du capital
Avec ou sans la pointeuse
Pour une exploitation à prétention heureuse
Stratégie de rendre supportable l'insupportable
Sa propre auto-exploitation à sa propre table
Donc, un humanisme de la performance
Coopération, confiance, participation, une vraie indécence
Déjà, le capital se conjugue au futur
Exploitation sous anesthésie, du capital mature
Mais, forcément, mais bien sûr
Toujours et encore la compétitivité
Mais, forcément, mais bien sûr
Toujours et encore la rentabilité !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

Images of war
The war of the images
April 21st, 1944
A military exercise of repetition
A military exercise of experimentation
Allies involving itself
To prepare to unload
Very young recruits, sometimes 15 years
Majority hardly more than twenty years
At the time of June 6th, 1944, the unloading
One moment which was dubious, because of the bad weather
Therefore, this repetition
Was a fiasco of errors and incomprehension
749 died, that started well
2 American ships, run, for nothing
Such an amount of and so well
That this operation Tiger or Tiger
For the military strategy
A quite bad deal
Was with the secrecy Defense
During 40 years, for the army, an offence
And in connection with the army
It is a badly kept secrecy
As everywhere, it is the class struggle
Privates, officers
And in connection with the officers
Fire Rommel, never, did not make them torture!
There was the white soldier
Already another class
That the black soldier
There was the white officer
Already another class
That the white private
There is the black officer
Already another thing
That the black private
Like a kind of racism
The army and its hierarchy, its Fascism
Superiority and inferiority
The ranks are the racism of very armed
However
Sorrows, joys, fear
Are regulated over the same hour
Same despairs, same frights
Especially in full battle
Who opens open all the faults
And all civil populations
Sacrificed by armies imbeciles
200,000 people in France, the landing of the Allied
Allied forces expeditionary
More killed French civilians than killed German soldiers
There were 7000 deaths of listed German soldiers!
Therefore, this June 6th, 1944
156,000 very young men
12000 mown, by the grapeshot, 15 years, 20 years, so young
20,000 vehicles, all that of 24 hours
The Nazism could arrive its false last hour!
For that, it took the night from June 5th to June 6th, 1944
In Normandy, Merville, where was taken by storm, the battery
Still a youth which is sacrificed
A commando of 750 parachutists
To destroy guns Nazis
And thus 50 killed, 190 missings, on the list
Then also, services of the information
For the country, which it better, lies
Like the mysterious double agent
Born in Barcelona, of the MI5, turbid agent
Fire (1912 - 1988) Joan Pujol Garcia, British service
Who of the military tall stories, controlled logic
False information
False caviar for German
Like the pseudonym true unloading of the Pas-de-Calais
Because to mislay, espionage Nazi, one needed it
Strategic lie which was allowed
By the German information, until September 1944
However
Such an amount of fire and so much blood
For war, wars, the eternal restarting!
Racism of the classes
Classes and racism
In the army, the company
It is the same influence everywhere
Capitalism to remain
Will become green, humanistic, will be able to disguise itself
And we program all our machines
In connection with our images, imagination not fine
And as we are, we propagate our jokes
The life is a disastrous tag
In all our relations
The hierarchy and the competition
Competition of the competition
Competition of the competition
And when we say
Hello, it is an automatism
And when we say
Goodbye, it is an automatism
And an automatism
Is an automatism and not humanism
It is always of the war
It is the inhumanity which is let make
Such an amount of
That we will not learn another thing
That to make us the war, never a pause
The subtle hierarchy and expresses, our only cause
The war not only with weapons
But with words full with charm
Biological war, chemical war
Economic war, psychological warfare
Each war can replace another war
But nobody has anything of it to make
And inevitably, one moment the other, it is still the war!
The language of the war
The war of the language
Not
Can you do that?
Do you want to do that?
But do this or that!
Any trade
Ends up having
Any profession
Becomes like a religion
The small ones or great landowners
As most our possessions
Are the exact reflection of what we accept
Are the exact reflection of what we refuse
Vis-a-vis the capital, we do what we can
As the fossils which are made up
For 80 to 90 percent, teeth or remains of teeth isolated
All the organization of the capital
Is with the human, fatal harmony
One would not need of it any more any revenue
All should be put on sale
The evolution is buissonnante
All is there of an astonishing slowness
And so much of surprising forms
All was tried there
All is tried there
All will be tried there
And all is there in fact, failed
And all is there of strict amorality!
The things are neither beautiful, nor ugly
But always of the human subjectivity, which pleads
The things are neither nice, nor malicious
And always human subjectivity, has its licence there
It is thus
That scientific racism
Nowadays, more ethical
Wanted the true ancestors human
From Asia or Europe, but not further
It took time
To admit the origin of Africa, it is certain
It took time
To admit that nothing is any more, nothing is less
A mixing of genes, nonlinear
What can strongly displease
Like a waterway
With the multiple arms, it is funny
But there is no final fight
To arrive at a final population
It is still the law, the law of the probabilities
And of the butterfly effect which can do everything to change
But we do not know anything or if little
And it is perhaps so much better
Sometimes, however, it would be better
To put all the gods on the ground
Like the archives of the Vatican
Who are consultable of 1922 to 1958, only
The figure of the pope for all to occult
It is well there still, the spectacular concentrate!
In 1919, in Italy, catholics
Are established in the political life
And here the popular party
A great party reactionary
To put outlaw, the revolutionary idea
And then logically
With Fascism more than ever present
1929, here is the State Vatican City
All being financed by the government
And then among the first shareholders
Fiat, as regards reactionary
1922, walk on Rome
Fascists and catholics, it is just like
Three pillars of Fascism
The bank, the church, the army
Three pillars of capitalism
The bank, the church, the army
As under feeling reluctant Free
A waste of humanity inhumanity, an idiot
But which was supported by the whole world
Nobody of a little informed can be astonished some
And between 1940 and 1944
90,000 shot, here is pro-Franco Spain
Death, torture, for the antifascists
The capital can muzzle the masses well
The multinationals make pretence abolish the classes
Poison for everyone
Hands and hands in its round!
But we have logical speeches
To justify all our actions
But we have logical speeches
To consolidate all our opinions
Thus, everyone thinks of being right
Major reason of our unconscious motivations!
And all spectacular icons
Are inevitably icons reactionaries
Like new capitalism known as humanistic
A capitalism subtly fascistic
Humanistic company
Soon a humanistic police
Humanistic torture
Stove setting, hypocrisy
Lucky find of the bourgeoisies
Capitalism is not human face
Capitalism is fully inhuman
And under its humanistic mask
Very quickly perspires fascistic mentality
Capitalism green, humanistic, which wants to be in the duration
Most perverse, most dangerous, for better misleading
Capitalism can all recover to adapt it
Any proxemy is close for him
No proxemy is ugly for him
All, for him, established link, brings it closer
The capital, already, could eat Boche
Capital of the inhumanism
Inhumanism of the capital
With or without the pointer one
For an exploitation with happy claim
Strategy to make bearable the unbearable one
Its own auto--exploitation with its own table
Therefore, a humanism of the performance
Co-operation, confidence, participation, a true indecency
Already, the capital is combined with the future
Exploitation under anaesthesia, of the mature capital
But, inevitably, but of course
Always and still competitiveness
But, inevitably, but of course
Always and still profitability!

Patrice Faubert (2016) puète, peuète, pouète, paraphysician ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Stalemate says the guest on "hiway index"