portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

Stases psychiques et stases sexuelles

L'inhibition de l'action qui asphyxie...
Stases sexuelles
Le monde en refoulement sexuel
Le monde en frustration sexuelle
Stases psychiques
Avec des réactions organiques
Et donc, des guerres
Et donc, des conflits
Et donc, des patries
Et donc, la loi des pères
Et donc, des cancers
Et donc, des maladies
L'inhibition de l'action qui asphyxie
Tiens, revoilà feu Henri Laborit
Avec un gros sachet de Wilhelm Reich, aussi
De toutes les stases en concert
L'enfer est bien sur Terre
Suite logique
De tous les préjugés
Que nous apprenons
De ce que nous sommes censés
Détester ou aimer
Sinon
Nous pourrions tout aimer
Quand partout, il y aurait des affinités
Tous à toutes
Toutes à tous
En tous domaines, pas seulement en sexualité
Comme une seule entité
Comme une seule humanité
Mais cela n'est que de la pure intellectualité
Quand de tout, nous faisons une propriété
Car alors, c'est du codé, c'est de l'imprimé
Le cerveau en est TOTALEMENT imprégné
Engrammation dont il est très difficile de se débarrasser
Dès la naissance, c'est là, que TOUT est structuré !
Tout étant du codage
Qui nous met en cage
De la propriété ou du partage
Du tyran ou du sage
Mais depuis quelques millénaires
Nos apprentissages savent y faire
Et donc, des conflits et des guerres
De la police et des militaires
Comme
Les 180 mercenaires espagnols
Pizarro et sa bande de guignols
Soumettant dix millions d'incas
De la colonisation, en exemplarité du cas
Voilà l'église catholique en action
Certes, au seizième siècle, politique d'extermination
Comme
La Chine qui colonise les autres pays
Espionnage global, stratégique de l'infini
Tactique de la lamproie
Collecte de masse
Du grain de sable qui trace
Et du crédit social qui passe
Du permis de survivre à points
S'exportant partout, reconnaissance faciale, petit à petit
Tout devenant des comptoirs chinois
De la diplomatie habile en faisant foi
Certes
J'écris en quelques minutes
D'un jet de réflexion, cocotte minute !
Mais ce sont les multinationales
Qui attaquent maintenant les Etats
Des arbitrages inter/nationaux, voilà
Tribunaux comme régulation du capital
Au tout tyran
Au tout, qui est qui ?
Au tout, qui est quoi ?
Au tout, c'est qui ?
Au tout, c'est quoi ?
Comme femme Adriana Rivas
De la torture, as des as
Des casernes d'extermination, elle officiait
Plus appliquée que les hommes, sous feu, l'ordure Pinochet
Le déni, l'amnésie, devenant son hochet
Du tout dégueulasse
Du non, je n'ai rien fait
Comme une banqueroute
Que l'on laisse en bord de route
693 milliards de dollars
Lehman Brothers, au tout salopard
Et de nouvelles clochardes, et de nouveaux clochards
Des stases psychiques
Des stases sexuelles
Au TOUT perturbant, devenant de l'organique
La vie séparée n'est jamais belle
La libido séparée n'est jamais belle
Tout l'inhibé finissant en agressivité
Tout le stasé se sublimant en compétitivité
La plupart des maladies pouvant en découler
6000 maladies rares, et celles qui sont recensées
De tout cela
Tous les conflits y sont collés
De tout cela
Toutes les guerres y sont associées
Et toute recherche de dominance en est le dupliqué !
Mais pour en revenir à une récente actualité
Et pour des Gilets jaunes, reparler
D'un mouvement de grande hétérogénéité
Il est plus qu'évident
Au moins au niveau réfléchissant
Qu'avec les concertations citoyennes
Un certain fascisme, expert en entrisme, pourrait dire Amen
Le visage à peine caché de la réaction qui entonne
Du référendum
Pour ou contre le rétablissement de la peine de mort
Du référendum
Pour rétablir un tas de saloperies, quand l'ambiguïté mord
Des pressions et des manifestations
Pour encore, à long terme, plus de répression
La fachosphère sait aussi descendre dans la rue
Ne l'oublions pas non plus
Manipulant des gens qui veulent avant tout, consommer
Avec donc, une perspective de révolte très très limitée !

Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

Sexual Stases
The world of sexual repression
The world in sexual frustration
Psychic Stasis
With organic reactions
And so, wars
And so, conflicts
And so, homelands
And so, the law of fathers
And so, cancers
And so, diseases
Inhibition of action that suffocates
Hey, come back fire Henri Laborit
With a big bag of Wilhelm Reich, too
From all stases in concert
Hell is on Earth
Logical sequence
Of all the prejudices
What we learn
From what we are supposed
To detest or to love
If not
We could all love
When everywhere, there would be affinities
All to all
All to all
In all areas, not only in sexuality
As a single entity
As one humanity
But this is only pure intellectuality
When of all, we make a property
Because then, it's coded, it's printed
The brain is TOTALLY impregnated
Engrammation which is very difficult to get rid of
From birth, this is where ALL is structured!
All being coding
Who cages us
Ownership or sharing
Tyrant or wise man
But since a few millennia
Our learning knows how to do it
And so, conflicts and wars
Police and military
As
The 180 Spanish mercenaries
Pizarro and his band of horns
Submitting ten million incas
Colonization, exemplary case
That's the Catholic Church in action
Certainly, in the sixteenth century, extermination policy
As
China colonizing other countries
Global espionage, strategic of the infinite
Tactics of Lamprey
Mass collection
A grain of sand that traces
And social credit that passes
Permit to survive at points
Exports everywhere, facial recognition, little by little
All becoming Chinese comptoirs
Clever diplomacy in authentic
Certainly
I write in minutes
A reflection jet, pressure cooker!
But it's the multinationals
Who are now attacking the states
Inter / national arbitrations, that's it
Courts as capital regulation
At all tyrant
Who is who?
At all, who is what?
At all, who is it?
At all, what is it?
As a woman Adriana Rivas
Torture, have ace
Barracks of extermination, she officiated
More applied than men, under fire, Pinochet junk
Denial, amnesia, becoming her rattle
At all disgusting
No, I did not do anything
Like a bankruptcy
That we leave on the side of the road
693 billion dollars
Lehman Brothers, the bastard
And new bums, and new tramps
Psychic stasis
Sexual stasis
AT all disturbing, becoming organic
The separate life is never beautiful
The libido separated is never beautiful
All the inhibited ending in aggressiveness
All stasis sublimating in competitiveness
Most diseases that can result
6000 rare diseases, and those that are enumerated
Of all that
All conflicts are stuck
Of all that
All wars are associated
And any search for dominance is duplicated!
But to come back to a recent news
And for yellow vests, speak again
In a movement of great heterogeneity
He is more than obvious
At least at the reflective level
That with citizen consultations
A certain fascism, expert in entrism, could say Amen
The barely hidden face of the reaction that sings
From the referendum
For or against the restoration of the death penalty
From the referendum
To restore a lot of crap, when the ambiguity bites
Pressures and demonstrations
For yet, in the long run, more repression
The fachosphere can also go down the street
Do not forget it either
Handling people who want above all, consume
With so, a prospect of revolt very very limited!

Patrice Faubert (2019) puète, peuète, pouete, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"