portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

L'inhumanité thermonucléaire

Comme de l'agressivité détournée...
" Et puisque nous sommes entre anarchistes... La recherche de la dominance est partout du simple manoeuvre jusqu'au président de la République... Chaque groupe humain a eu sa grille de lecture et a essayé de l'imposer aux autres... "

Henri Laborit ( 1914 - 1995 ) Divers passages à Radio Libertaire en 1984

Vrai un jour
Faux le lendemain
La science nous joue des tours
Avec elle, aujourd'hui n'est pas demain
Ainsi
Il y aurait à peu près autant de bactéries
Dans le corps humain
Que de cellules
Nous sommes forcément crédules
Là où nous n'y connaissons rien
Et non pas plus de bactéries
Que de cellules, comme cela nous avait été dit
Et même dit et redit
En tous domaines, il en va ainsi
Et ainsi nous répétons des tas d'idioties
La déchéance du capital
Le capital de la déchéance
L'idéologie de la bureaucratie
La bureaucratie de l'idéologie
Et plus encore que la science
Voilà une plus grande évidence
Comme ceux et celles
Tous les beaux, toutes les belles
Qui jugent vos écrits
De la flatterie ou de la calomnie
C'est pas mal
C'est mal
C'est pas bien
C'est de la merde
Oui, en effet, c'est ma merde
Et je m'en fiche pas mal !
Mais j'aime proférer
De temps à autre, quelques élémentaires vérités
Comme cet autre fait
Et grandement cela déplaît
Il y a autant de dominantes et de dominants
Car c'est le plus souvent un processus inconscient
Chez les anarchistes, chez les staliniens, chez les gauchistes
Que chez les fascistes, que chez les capitalistes
C'est l'expression de la dominance
Qui en fait simplement la différence
Pour le système
Contre le système
Car être aimé et dominé
C'est être aimé
De ce fait, tout le monde veut dominer
Personne ne voulant être détesté
Encore une façon de se faire aimer
Il faudrait ainsi parfumer l'humanité inhumanité
D'ocytocine pour une intentionnalité partagée
Cette hormone de l'attachement et du lien
Comme le lait qui s'écoule du sein
Et qui nous veut du bien
Hormone déficitaire chez les autistes
C'est là que peut intervenir le chimiste
Quand l'humanité n'est pas du tout humaniste
Et qu'elle finit par tout hiérarchiser
Pour que personne, une autre personne, ne puisse aimer !
Pourtant
Et c'est le plus esbaudissant
L'on nous parle beaucoup d'empathie
Neurones miroirs de la sympathie
Certes
Le bébé est dans sa mère
Avec sa mère, il est sa mère
Mais forcément, après, cela diffère
Et l'empathie cela se construit
Si les autres, avec nous, sont gentils
Comme une structure de la parenté
Pour ne pas produire de l'inhumanité
Partager pour partager
Est le propre de l'humanité
Et à un degré très moindre chez le chimpanzé
Quoique un rat prisonnier
Par un autre rat peut-être délivré
Car faire et observer
C'est le même réseau neuronal
C'est la même activité cérébrale
Propagation de la contagion émotionnelle
Pour moi, toi, eux, ils, elles
Cela peut-être
Je suis nazi, aussi
Cela peut-être
Je suis Charlie, aussi
Cela peut-être
Je suis cela, je suis ceci !
Chaque pays
Avec ses propres codes sociaux
Chaque époque avec sa propre technologie
Pour ainsi véhiculer des mots nouveaux
Avec de nouveaux métiers
Pas toujours d'une grande utilité
Et surtout au détriment de la vie
Encore plus flagrant aujourd'hui
Enverdeur pour l'écologie
Pour enverder tous les pollueurs
Mais le testament numérique aussi
Et le numéropathe, ce psychologue du numérique
L'abus du numérique qui rend l'individu névropathe
Dans un monde de plus en plus cadavérique
Quand tous les mots deviennent psychopathes
De nouveaux mots
Pour remplacer d'anciens mots
De nouveaux métiers
Pour aux nouvelles technologies, s'adapter
Mais toujours plus de l'inhumanité
Des injustices, des guerres, des inégalités
Alors, à quoi cela sert
Le bouchetarien
Un boucher pour les végétariennes et les végétariens
Ou la zombicuité, d'enfants bien engrammés
Le futur de l'humanité peut déjà terroriser !
Cela n'empêche pas
N'est-ce-pas
Que tout est parasitage
Entre les espèces, de tous les âges
Morpions
Hommes et gorilles, c'est selon
Moins, chez sapiens sapiens, avec l'épilation
Nos corps sont infestés par les parasites
Comme dans les ordinateurs, ils ont leurs sites
Mais ce qui est amusant
Toute quantité varie selon chaque savant
En biologie, en astronomie
En zoologie, en anthropologie
En paléontologie, en chimie
Cela n'est pas jugé de grande importance
C'est là le syndrome d'imposteur de la science
Néanmoins
La seule vraie bombe thermonucléaire
C'est l'inhumanité humanité, c'est clair
Il y aurait de quoi, tous les jours, manifester
Il y aurait de quoi, tous les jours, protester
Tout est absurde, tout est aberrant
Tout est souffrance, tout est aliénant
Il faut un autre monde, vraiment
Avant de devenir tous et toutes, des robots, vraiment !
Plus aucune passion politique
Quand une position est frénétique
Janvier 1898, France
Entre royalistes et socialistes, l'outrance
L'affaire Dreyfus
Dans les esprits, le contraire du typhus
Et une bagarre presque générale
Quand la conviction pouvait s'avérer fatale
Le Palais Bourbon
Qui pouvait devenir le palais des gnons
Tout cela
Est peut-être du refoulement sexuel
Qui échoue la vie dans une poubelle
Il faudrait plus de sexualité
Apprendre à connaître sa génitalité
Comme de l'agressivité détournée
Pour feu Henri Laborit, paraphraser
Quand tout est de mixité
Orgasme clitoridien, pénien, orgasme vaginal
Les caresses aussi, cela n'est pas si mal
Rien n'est mieux, rien n'est plus mal
De l'orgasme pour être en bonne santé
Quand la tendresse est partagée
Mais
80 pour cent des femmes
Jouissent mieux toutes seules, c'est pas un drame
30 à 40 pour cent jouissent mieux à deux
C'est peut-être mieux
Le clitoris si inconnu, au moins huit centimètres
Mais peu importe les centimètres
Il s'agit en fait d'un complexe clitoridien
Le dire ainsi, c'est moins vain
Bref
En sexualité ou dans la société
L'inhumanité humanité sait bien tout gâcher
L'inhumanité du capital
Le capital de l'inhumanité !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

"And since we are between anarchists ... The search for dominance is everywhere from the simple maneuver to the President of the Republic ... Each human group had its grid of reading and tried to impose it on the others .. . "

Henri Laborit (1914 - 1995) Various passages at Radio Libertaire in 1984

True one day
False the next day
Science plays tricks on us
With her, today is not tomorrow
So
There would be about as many bacteria
In the human body
What cells
We are necessarily gullible
Where we do not know anything
And not more bacteria
What cells, as we were told
And even said and repeated
In all areas, this is so
And so we repeat a lot of idiocy
Forfeiture of capital
The capital of the lapse
The ideology of bureaucracy
The bureaucracy of ideology
And even more than science
This is more obvious
Like those
All beautiful, all beautiful
Who judge your writings
Flattery or slander
Not bad
It's bad
It's not good
It's shit
Yes, indeed, it's my shit
And I do not care!
But I like to utter
From time to time, some basic truths
Like this other fact
And greatly it displeases
There are as many dominant and dominant
Because it is most often an unconscious process
Among anarchists, among Stalinists, among leftists
That among the fascists, only among the capitalists
This is the expression of dominance
Who simply makes the difference
For the system
Against the system
Because to be loved and dominated
It is to be loved
Because of this, everyone wants to dominate
No one wanting to be hated
Another way to be loved
It would thus be necessary to perfume humanity inhumanity
Oxytocin for shared intentionality
This hormone of attachment and connection
Like the milk that flows from the breast
And who wants us well
Dehydrated hormone in autism
This is where the chemist can intervene
When humanity is not at all humanistic
And that it ends up in any hierarchy
So that no one, another person, can love!
However
And it's the most baffling
We hear a lot of empathy
Mirror neurons of sympathy
Certainly
The baby is in his mother
With his mother, he is his mother
But inevitably, after, it differs
And empathy that builds
If the others, with us, are kind
As a structure of kinship
To avoid producing inhumanity
Share to share
Is the characteristic of humanity
And to a much lesser degree in the chimpanzee
Even though a prisoner rat
By another rat may be issued
Because to do and observe
It's the same neural network
It's the same brain activity
Propagation of emotional contagion
For me, you, them, they, they
This may be
I'm Nazi, too
This may be
I am Charlie, too
This may be
I am that, I am this!
Each country
With his own social codes
Every era with its own technology
To convey new words
With new professions
Not always very useful
And especially at the expense of life
Even more blatant today
Enverber for ecology
To send all polluters
But the digital will also
And the digitist, this digital psychologist
The abuse of the digital that makes the individual neuropathic
In an increasingly cadaverous world
When all the words become psychopaths
New words
To replace old words
New professions
For new technologies, adapt
But always more inhumanity
Injustices, wars, inequalities
So what is the point
The bouchetarian
A butcher for vegetarians and vegetarians
Or zombicuity, children well ingested
The future of humanity can already terrorize!
This does not prevent
Is not it
That everything is parasitic
Between species, of all ages
crabs
Men and gorillas, it's according to
Less, at sapiens sapiens, with hair removal
Our bodies are infested with parasites
Like in computers, they have their sites
But what is fun
Any quantity varies according to each scientist
In biology, astronomy
In zoology, anthropology
In paleontology, in chemistry
This is not considered of great importance
This is the impostor syndrome of science
However
The only true thermonuclear bomb
It's humanity inhumanity, it's clear
There would be enough, every day, to manifest
There would be enough, every day, to protest
Everything is absurd, everything is absurd
Everything is suffering, everything is alienating
It takes another world, really
Before becoming all, robots, really!
No more political passion
When a position is frenetic
January 1898, France
Between royalists and socialists, the excess
The Dreyfus affair
In the minds, the opposite of typhus
And an almost general fight
When conviction could be fatal
The Bourbon Palace
Who could become the palace of the gnons
All of this
May be sexual repression
Who fails life in a trash can
It would take more sexuality
Getting to know his genitality
Like devious aggression
For the late Henri Laborit, paraphrase
When everything is mixed
Clitoral orgasm, penis, vaginal orgasm
The caresses too, it is not so bad
Nothing is better, nothing is worse
Orgasm to be healthy
When tenderness is shared
But
80 percent of women
Enjoy better alone, it's not a drama
30 to 40 percent enjoy better at two
It may be better
The clitoris if unknown, at least eight centimeters
But no matter the centimeters
It's actually a clitoral complex
To say it so, it is less vain
Short
In sexuality or in society
Inhumanity humanity knows how to ruin everything
The inhumanity of capital
The capital of inhumanity!

Patrice Faubert (2016) puète, peuète, pouete, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat says the guest on "hiway index"