portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

Ataraxie ( hommage à feu Max Stirner )

Poésie paraphysique...
Imprescriptible visage décharné
Ne se soucie plus de la quotidienneté
Le siècle l'a chassé
Mais toujours présent, telle l'impavidité

En cette Terre indicible
Par trop hélas
Le phonème, tel le téléphone
Devient le monotone homophone !

Fausse laïcité de trompeuse lactescence
N'est le prédicat
Que d'un nouveau caca
De lui une surrection... génuflexion !

Obséquiosité n'est pas piété
Mais apologie purulente
De la pipelette plaie
Corrosion cérébrale, et cachexie générale

Plus aucune individualité
Plus aucune personnalité
Des collections de tous et toutes semblables
Intangible société exécrable

Anaphrodisie inexpugnable
Broyant ce qui n'est pas minable
Qui ? quoi ? jouir... ce n'est pas pensable
Vouloir vivre ? mais, c'est intolérable !


Patrice Faubert (1972) pouète, peuète, puète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


Imprescriptible gaunt face
No longer cares of everyday life
The century chased
But always present, such as the fearlessness
 
In this unspeakable Earth
Alas too
The phoneme as the phone
Homophone becomes monotonous!
 
False secularism misleading lactescence
Is the predicate
As a new caca
Uplift him a genuflection ...!
 
Obsequiousness is not piety
But festering apology
Wound chatterbox
Cerebral Corrosion and general cachexia
 
No more individuality
No more personality
Collections of everyone similar
Intangible execrable society
 
anaphrodisia impregnable
Grinding which is not shabby
Who? what? enjoy ... it is unthinkable
Want to live? but it is intolerable!
 

Patrice Faubert (1972) pouète, peuète, puète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat told the guest on "hiway.fr"

Looks Like Hyperspam 04.Jun.2015 05:11

blues