portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

Paraphysique de l'algolagnie

Le sadomasochisme du capital...
C'est dans l'homme
C'est dans tous les tomes
Ce que pensent les gens
Dans ce cas, jamais aucun changement
Pourtant, tout est un apprentissage
Toutes les guerres, toutes les rages
Mais pour presque tout le monde
Car la propagande nous inonde
C'est dans l'homme
C'est dans tous les tomes
Et même chez les libertaires
C'est parfois le même air
Pourtant tout s'apprend
Inutile d'en faire le serment
Et il suffirait d'apprendre autre chose
Pour que le monde devienne une rose
Dans le ventre maternel
C'est déjà du tout culturel
De l'engramme, pour toi, moi, eux, ils, elles
Mais il faut faire croire
Que c'est dans l'homme
C'est comme cela, rien à y faire, il faut tout boire
C'est génétique, voici la femme, voici l'enfant, voici l'homme !
Toujours cette ridicule musique
Du capital, indispensable gymnastique
Par l'environnement, le gène est apprivoisé
Car en vérité
Par l'apprentissage, le gène est conditionné
Rien n'est dans l'homme, la femme ou l'enfant
Qui ne soit le produit de l'environnement
Sinon tout serait statique
Aucun changement, aucune critique
Mais le monde entier
N'est qu'un monde guerrier
A cela, tout être humain est engrammé et conditionné
Ainsi, aucune vraie amitié
Mais uniquement des rivalités
Ceux et celles qui pensent comme nous
Ainsi que des inimitiés
Ceux et celles qui ne pensent pas comme nous
Et qui à défaut de nous ressembler
Sont donc des ennemis, c'est tout
Rivales ou ennemies, rivaux ou ennemis
Dans le capital, cela est organisé ainsi !
Et cela n'est pas la technologie
Du GPS, cette géolocalisation
La surveillance en automatisation
Qui nous fera faire le bon tri
C'est la cartographie numérique
Pour une collective statistique
Bientôt et déjà, la voiture automatique
Encore les militaires américains
Qui du totalitarisme technologique, sont les cousins
L'armée américaine dépendante à 80 pour cent
Du GPS, pas étonnant
Les militaires américains
Qui sont à leur façon, bien malins
Toujours les mieux équipés
Toujours les mieux protégés
Des drones, des bombes, frappes chirurgicales
Géolocalisation du tout banal
Et même l'agriculture par GPS
Les tracteurs aux pesticides GPS
Et surtout pour tout surveiller
24 satellites suffisent pour la planète Terre
Pour tout contrôler
Le monde entier est de mentalité réactionnaire
Géolocalisation de surveillance
Surveillance de la géolocalisation
Technologie de niche
Niche de toute la technologie
Et un navigateur vendu toutes les secondes
Nous sommes dans un drôle de monde
Trafic routier
Déplacement de chaque individu étudié
Voyance technologique, la nouvelle prédiction
Contre tout cela, la seule solution, une globale révolution !
Moi, j'ai bu du vagin
Moi, j'ai bu du sein
Comme tout un chacun
Inutile de m'espionner
Je n'ai pas honte de le proclamer
Et ce que je puis penser
Depuis longtemps, vous le savez
Ce monde, je l'ai révoqué
Ce monde, je l'ai invalidé
Ce monde si mal organisé m'a toujours dégoûté !
Comme aussi les compléments alimentaires
En réalité, du placebo ou du médicament
Avec une inefficacité avérée, cela ment
Mais rien à y faire, c'est règlementaire
En France
Un marché de un milliard d'euros
Qui prend les gens pour des idiots
Marché du placebo
Placebo du marché
Tout est recyclé
Du médicament frauduleux
Le complément alimentaire, nouveau dieu
Bientôt, Konjac, un nouveau marché
Selon les pays, des effets différents, le tour est joué
De quoi avoir mal à la tête
L'esprit jamais en fête
Et si 70 pour cent des céphalées
Sont des céphalées de tension nerveuse ou musculaire
C'est que l'environnement social peut les provoquer
Et aussi culturel ou autre, impossible de le taire
La génétique peut encore aller se rhabiller
Partout le gène veut s'inviter
Le capital a son organisation
Le capital a sa domination
De qui se moque-t-on ?
Science du capital
Capital de la science
Pas étonnant
Qu'il y ait en France
18 millions de chiens et de chats, signifiant
La France championne d'Europe, c'est délirant
63 millions d'animaux en France
Cela confine à la démence
Et souvent
Les animaux ressemblent à leurs maîtres
Les maîtres ressemblent à leurs animaux
Mais nous disent les psychiatres vétérinaires
Car leurs intérêts ne sont que pécuniaires
Ce ne sont pas des substituts affectifs
Cela n'est pas le fric qui rend objectif
Pourtant, si les gens s'aimaient vraiment
La Terre brillerait comme un soleil, évidemment
Le besoin d'animaux serait inutile
Et même tout à fait futile
Mais ces gens défendent leur gagne-pain
Ce qui peut les rendre, parfois, crétines et crétins
Comme leurs confrères, autres tiroirs-caisses
Dont le pognon est devenu la seule motivation, la seule messe
Médecins, chirurgiens, spécialistes, juges et avocats
Qui nous regardent de haut, la plèbe, pouah !
Le monde est comme un hypermarché
Comme encore en France
Pour la bêtise, toujours en avance
16 millions de mètres carrés
3 milliards de visiteurs et de visiteuses, pour consommer
C'est le record d'Europe pour y acheter
Et c'est par an
Je comprends notre étonnement
Et dans le centre-ville, la fin du commerçant
Atomisé par des géants, c'est effarant
Les centres commerciaux
Des centres de loisirs aussi
En France, depuis 1969, c'est ainsi
Cela commença en Amérique du Nord
Pour l'aliénation de masse, made in USA qui fait fort
Le monde est complètement américanisé
Il faut bien le constater
La chalandise
Comme une gourmandise
C'est de l'emploi
C'est surtout de l'effroi
Des champs pas de Auchan
De l'air pas de Leclerc
Des vélos, pas de Casino
De l'humanitude, pas de l'hypermarché
Tout centre commercial
Est une locomotive du capital
C'est donc de l'espace agricole urbanisé
La société spectaculaire marchande techno-industrielle
Est un hypermarché où le miel est du fiel
La psychologie positive
Est donc le sadomasochisme qui salive
Et la prétendue réussite sociale
Entretient à fond le capital
Et la prétendue réussite sociale
Entretient à fond le fascisme libéral
C'est donc le contraire de la réussite sociale
C'est donc de l'abomination sociale
La science et la technologie y participent
Comme les spermatozoïdes in vitro, que la recherche anticipe
Les chaînes de radio et de télévision
Sont du capital, l'excellence de la propagande
Ainsi, tous et toutes, nous nous contaminons
Car TOUT est du capital, partout est son information
Comme les sciences de l'éducation
En vérité, sciences de l'autorité et de la soumission !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


It is in man
It is in all the tomes
What do people think
In this case, no change ever
Yet everything is a learning
All wars, all the rage
But for almost everyone
For propaganda inundates us
It is in man
It is in all the tomes
And even among libertarians
This is sometimes the same air
Yet everything can be learned
No need to take the oath
And it would be enough to learn something
To make the world a rose
In the womb
It's already all cultural
From the engram, for you, me, them, they, they
But you have to believe
Whether it is in man
It's like this, nothing to do there, one must drink
It is genetic, this is the woman, here the child, this is the man!
Always ridiculous music
Capital indispensable gymnastics
For the environment, the gene is tamed
For verily
By learning, the gene is conditioned
Nothing is in man, woman or child
Which is not the product of the environment
Otherwise everything would be static
No change, no criticism
But the world
Is a warrior world
To this, every human being is conditioned and engram
Thus, no true friendship
But only rivalries
Those who think like us
And enmities
Those who do not think like us
And failing to look like us
So are enemies, that's all
Rivals or enemies, rivals or enemies
In the capital, this is organized so!
And this is not technology
GPS, this geolocation
The surveillance automation
Who will we make the right sort
This is the digital mapping
For a collective statistical
Soon already, automatic car
Even the US military
Who technological totalitarianism, are cousins
The US military dependent to 80 percent
GPS, no wonder
The US military
Which are in their way, very clever
Always the best equipped
Always the best protected
Drones, bombs, surgical strikes
Geolocation at all banal
Even agriculture GPS
Tractor with GPS pesticides
And especially to monitor everything
24 satellites are sufficient for planet Earth
To control everything
The whole world is reactionary mentality
Geolocation surveillance
Monitoring geolocation
Niche technology
Niche of the technology
A browser and sold every second
We are in a funny world
Road traffic
Displacement of each individual studied
Technological clairvoyance, the new prediction
Against all this, the only solution, a global revolution!
I have drunk the vagina
I drank breast
Like everyone
Needless to spy on me
I'm not ashamed to proclaim
And I can think of
For a long time, you know
This world, I revoked
This world, I have invalidated
This world so badly organized always disgusted me!
As also food supplements
In reality, the drug or the placebo
With a proven inefficiency, it ment
But nothing to do there is regulatory
In France
A market of one billion euros
That takes people for idiots
Placebo market
Placebo market
Everything is recycled
Fraudulent drug
The food supplement, new god
Soon, Konjac, a new market
Different countries have different effects, voila
What have headache
The spirit never celebrates
And if 70 percent of headache
Are nerve or muscle tension headaches
Is that the social environment can cause the
And also cultural or otherwise, can not be silenced
Genetics can still get dressed
Everywhere the gene wants to invite
The capital organization
The capital's domination
Who were we kidding?
Science of capital
Capital of science
No wonder
That there is in France
18 million dogs and cats, meaning
The European champion France is delusional
63 million animals in France
This borders on dementia
And often
Pets resemble their masters
The masters resemble their pets
But we say veterinarians psychiatrists
Because their interests are only pecuniary
These are not emotional substitutes
This is not the money that makes goal
Yet if people really loved
Earth shine like a sun, of course
The need for animals would be useless
And even quite trivial
But these people defend their livelihood
Which can make the sometimes cretins and morons
Like their colleagues, other cash drawers
Whose dough has become the only motivation, the only mass
Doctors, surgeons, specialists, judges and lawyers
Watching high, the plebs, ugh!
The world is like a hypermarket
As yet in France
For stupidity, always ahead
16 million square meters
3 billion visitors and visitors to consume
It is the European record to buy it
And by year
I understand our astonishment
And in the city center, the end of the shopping
Atomized by giant is staggering
Shopping centers
Leisure centers such
In France, since 1969, thus
It began in North America
For mass alienation, made in USA which makes strong
The world is completely Americanized
We must see well
The catchment
As a treat
It's employment
It is especially Dread
Fields not Auchan
Air no Leclerc
Bicycles, no Casino
From humanitude, no hypermarket
Any commercial center
Capital is a locomotive
It is of agricultural land urbanized
The techno-industrial merchant spectacular society
Is a hypermarket where honey is gall
Positive Psychology
Sadomasochism is salivating
And the alleged social success
Bottomed maintains capital
And the alleged social success
Bottom maintains the Liberal Fascism
This is the opposite of social success
It is social abomination
Science and technology involved
As the sperm in vitro, the research anticipates
The radio and television
Are capital, excellence propaganda
So all and all, we contaminate
Because EVERYTHING is capital, its information is everywhere
As Education Sciences
In truth, science of authority and submission!

Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat told the guest on "hiway.fr"