portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

Paraphysique de homo sapiens numericus

Liberté virtuelle et aucune liberté réeelle...
( Né en 1923 ) Noël Vandernotte
Le plus jeune médaillé olympique
A 12 ans, presque une fausse note
De toute l'histoire olympique
Deux médailles de bronze en aviron
Certes, en barreur, mais salut champion
Il avait prévu la guerre, lui
Pas comme feu ( 1863-1937 ) Pierre de Coubertin, ce nazi
Qui fut un zélateur du parti nazi
Comme feu ( 1887-1975 ) Avery Brundage, aussi
Les patrons du CIO
Fascinés par le nazisme, c'est bien sot
Par 68 voix contre 57, feu vert pour 1936
Les Jeux olympiques de Berlin sont approuvés
Par tous les pays en totale complicité
Et 15 jours avant le 1/8/1936, place nette
Juifs, Roms, pourchassés et dans des camps, enfermés
Un racisme si évident et si bête
Pourtant
Dès 1935, dans le monde, des manifestations
Contre ces jeux de la honte, étaient en opposition
Des athlètes refusèrent ces jeux
Pour faire briller le nazisme de mille feux
Et ils et elles voulurent, aux Olympiades populaires de Barcelone, participer
Mais ils et elles ne le purent, car avec le soulèvement militaire, cela fut annulé !
Mais
Rien de nouveau sous le soleil
De nos jours, ou avant, tout est toujours pareil
Et puis comme le sens interdit, les autoroutes
La vérité c'est toujours la déroute
Et aussi la flamme olympique
Tout cela fut inventé par les nazis, c'est tragique
Le monde est nazifié
Je ne l'ai pas inventé
Dans nos têtes, des croix gammées
Les modèles des rapaces
Les rapaces des modèles
Pas les oiseaux, seulement les hommes
A côté, les oiseaux sont gentilshommes
La technologie est nazie
Avec tout son système d'ingénierie
Et c'est ainsi
Que 8 des 25 plus grandes fortunes
Qui savent faire fructifier les thunes
Sont des codeurs de l'informatique
La Silicon Valley est leur paradis
Startup qui a tout maudit
La technologie du discours
Le discours de la technologie
En France
42 millions de personnes
Surfent sur internet, c'est une donne
De l'héroïne électronique
Addiction à la prothèse numérique
Comme les adolescents en Chine
Que les jeux vidéos en ligne, minent
Et déjà plus de 400 camps de rééducation
Hôpitaux militaires, pour une désintoxication
Adolescents drogués et enlevés de force, comme une prison
La cyberdépendance tue l'imaginaire
Mais tout autant que l'idéologie réactionnaire
Et voilà, partout, le tout technologique
Homo sapiens numericus
Dans le métro, le train, l'avion, le bus
Mais les codeurs et ingénieurs
De l'informatique, c'est pas une erreur
N'envoient pas leurs enfants à l'école numérique
Mais tout simplement à la vieille école classique !
Sur chaque ordinateur
Ce qui est prévu par le concepteur
Tout est tracé
Tout est enregistré
Des données qui sont utilisées
Par la publicité, pour nous faire acheter
Données elles-mêmes piratées
Même si 98 pour cent des internautes
Se promènent de site en site, sans rien acheter
C'est la seule bonne note
Mais 400 milliards de dollars de cybercriminalité
Et une terrifiante analyse de prédictivité
En 2020, 50 millions d'objets connectés
Et par géolocalisation, la publicité
Juste où vous êtes, vous fera consommer !
Et la première industrie mondiale
Elle est l'adaptation du capital
Ce sont les jeux vidéos sur internet
Même dans certaines maisons de retraite
Car cela serait bon pour la tête
Certes
Quand il n'y a plus la moindre relation
Il faut alors y substituer une représentation
Faux épanouissement et vraie aliénation
Du leurre et de la substitution
Hypnose numérique
Errance numérique
Communication numérique
Sans communication psychologique
Troubles de l'attention
Et des difficultés de concentration
Les mémoires deviennent externes, artificielles
Déficitaires deviennent les mémoires internes, naturelles
Et le stress des jeux de la guerre
Comme si il n'y avait pas assez de la guerre
Le virtuel copie finalement le réel
Et le réel copie finalement le virtuel
Ce sont les deux identiques mamelles !
Comme
En France, entre janvier 2012, et juin 2015
245 209 558 euros
Soit
2 547 663 cadeaux
Des laboratoires pharmaceutiques
Aux médecins et professionnels de la santé
Et après cela, faire la grève, il faut oser
Tout ce beau monde
Par ailleurs parfaitement immonde
De leurs crachats, nous les pauvres, nous inondent
Contre toute cette engeance réactionnaire
Il faut sortir la fronde révolutionnaire !
Le cerveau archéologique est le contexte
Sinon c'est de l'infidélité au texte
Comme les 700 enfants, en France
Qui meurent chaque année, de maltraitance
L'enfant ce bien immobilier
L'enfant comme une propriété
L'enfant qui pourtant
Devrait pouvoir choisir ses parents
En fonction des affinités, comme il l'entend
L'enfant qui toujours défend ses parents
Même si ce sont des tyrans
Quand l'enfant est sous terreur
Car il fut conçu par erreur
Et toute la société de l'aliénation
Est sous terreur, comme une malédiction
Enfants, parents, artistes, ouvriers
Enseignants, savants, fonctionnaires, employés
Et tout le monde, tyran de l'autre
La terreur et la peur
Partout dans le monde, cela est nôtre
Et à toutes les heures
Et la surpopulation
Est son réservoir, son alimentation
Il faut la pilule, l'avortement, la stérilisation !
Nous devrions apprendre à tout partager
Au lieu, depuis la fixation au sol, d'apprendre à dominer
La mémoire humaine, la mémoire naturelle
Peut comme à Londres, les chauffeurs de taxi
Mémoriser les 25000 rues de Londres, comme un défi
Hippocampe de mémoire d'apprentissage, c'est bien réel
De ce que l'on apprend
Tout par la suite, dépend !
Ainsi
Dans notre numérique aujourd'hui
Il n'y a que de la liberté virtuelle
Mais plus aucune liberté réelle
Et des pauvres plus pauvres
Et des riches plus riches
Et si l'on changeait tout, chiche ?
Comme au Brésil, si contrasté
8,5 millions de km/2, une immensité
La richesse, la pauvreté, peuvent s'y narguer
200 millions de personnes y habitent
70 millions de pauvres, comme un mythe
Dont 800.000 esclaves de la dette
Il faut la rembourser en travaillant, le tyran pas bête
Gauche ou extrême gauche du capital au pouvoir
Comme les autres, prennent les gens pour des poires
Ce parti des travailleurs ( PT ) qui a trahi
Celles et ceux qui ont voté pour lui
Et jusqu'en Amazonie
Des urnes électroniques
Depuis 1976 au Brésil, c'est véridique
A bas toutes les délégations du capital, vive l'anarchie !


Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


(Born in 1923) Christmas Vandernotte
The youngest Olympic medalist
At 12, almost a false note
In Olympic history
Two bronze medals in rowing
Certainly, in helmsman but salvation champion
He planned the war, he
Not like fire (1863-1937) Pierre de Coubertin, the Nazi
Who was a zealous Nazi Party
As the late (1887-1975) Avery Brundage, too
The bosses of the IOC
Fascinated by Nazism, is a fool
By 68 votes against 57, green light for 1936
The Berlin Olympics were approved
By all countries in total complicity
And 15 days prior to 01.08.1936, clean sweep
Jews, Roma, and chased in camps, locked
Racism so obvious and stupid
Yet
By 1935, worldwide protests
Against the games of shame, were in opposition
Athletes refused these games
Nazism to shine a thousand lights
And they wanted, and they, the People's Olympiad in Barcelona, ​​participate
But they could not, and that because the military uprising, it was canceled!
But
Nothing new under the sun
Nowadays, or before, everything is still the same
And like the wrong way, highways
The truth is always the rout
And the Olympic flame
All this was invented by the Nazis, it's tragic
The world is Nazified
I did not invent
In our heads, swastikas
Models raptors
Raptors models
No birds, only men
Besides, birds are gentlemen
Technology is Nazi
With all its engineering system
And so
8 of the 25 largest fortunes
Who know how to build on the thunes
Are IT coders
Silicon Valley is their paradise
Startup that any curses
The technology of speech
The speech technology
In France
42 million people
Surf the Internet, it is a given
Electronics heroine
Addiction digital prosthesis
As teenagers in China
That online video games, undermining
And already more than 400 re-education camps
Military hospitals for detoxification
Drugged teenagers and forcibly removed as a prison
Internet addiction kills the imagination
But as much as the reactionary ideology
And now, anywhere, any technological
Homo sapiens numericus
In the subway, train, plane, bus
But the coders and engineers
IT, this is not an error
Do not send their children to the digital school
But just the old school classic!
On each computer
What is intended by the designer
Everything is drawn
Everything is recorded
Data which is used
By advertising, for us to buy
Data itself pirated
Although 98 percent of Internet users
Walk from site to site without buying anything
This is the only note
But 400 billion dollars cybercrime
And a terrifying predictive analysis
In 2020, 50 million of connected objects
And geolocation advertising
Just where you are, you will eat!
And the first global industry
It is an adaptation of the capital
These are the video games on the internet
Even in some retirement homes
Because it would be good for the head
Certainly
When there is the slightest relationship
It is then necessary to substitute a representation
False and true fulfillment alienation
Luring and substitution
Digital Hypnosis
Digital wandering
Digital Communications
No psychological communication
Attention disorders
And difficulty concentrating
The memories become external, artificial
Loss become the markers, natural
And stress of war games
As if there was not enough of war
The virtual reality finally copy
And finally the real copy the virtual
These are the two identical breasts!
Such As
In France, between January 2012 and June 2015
245 209 558 euros
Whether
2547663 gifts
Pharmaceutical companies
Physicians and health care professionals
And after that, to strike, we must dare
All this beautiful world
Otherwise perfectly filthy
Their sputum, we the poor, we are flooding
Against this whole reactionary rabble
We must abandon the revolutionary sling!
The brain is the archaeological context
Otherwise it is infidelity to the text
Like the 700 children in France
Who die each year from abuse
The child this property
The child as a property
The child yet
Should be able to choose your parents
Based on affinities, as he sees
The child who always defends his parents
While these are tyrants
When the child is under terror
Because it was conceived by mistake
And the whole society of alienation
Is in terror, like a curse
Children, parents, artists, workers
Teachers, scholars, officials, employees
And everyone, tyrant of the other
Terror and fear
All over the world, this is ours
And at all hours
And overcrowding
Is its reservoir, nutrition
It takes the pill, abortion, sterilization!
We should learn to share everything
Instead, from the floor fixing, learn to dominate
Human memory, the natural memory
Can be in London taxi drivers
Remember the 25000 streets of London, as a challenge
Hippocampal learning memory is real
From this we learn
All subsequently depends!
Thus
In our digital today
Only the virtual freedom
But no real freedom
And the poor poorer
And the rich richer
And if we change everything, chick?
As in Brazil, if contrasted
8.5 million km / 2, an immensity
Wealth, poverty, it can taunt
200 million people live there
70 million poor, as a myth
Of which 800,000 debt slaves
It must repay by working, not stupid tyrant
Left or extreme left of capital in power
Like the others, take people for pears
The Workers Party (PT) who betrayed
Those who voted for him
And until Amazon
Electronic ballot boxes
Since 1976 in Brazil, it is true
Down with all the delegations of the capital, long live anarchy!
 
 
Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat told the guest on "hiway.fr"