portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

Doxa du lobby

Le divertissement des lobbys...
" Nous contrôlerons tout ce que vous allez voir et entendre ou nous pourrons vous fournir tout ce que votre imagination peut concevoir. "


( Au-delà du réel ou la tyrannie et son divertissement )


Les décideurs politiques
Ne décident jamais rien
Ils sont décidés par l'empire du fric
Ils en sont les pantins hypocrites
Comme banques et grandes sociétés
40 à 60 milliards, qui chaque année
A l'impôt, en France, sont volés
Ce qui forcément favorise ou va favoriser
Les plus grandes inégalités
Pour le chômage, les retraites, etc... que va t-il rester ?
Et il en va ainsi
Inévitablement, plus ou moins, dans chaque pays
Comme certaines sociétés
Pour peu ou prou, les animaux, soigner
Et qui se font des fortunes
L'escroquerie caritative, c'est de la thune
Ces gens n'aiment pas les animaux
Ils aiment l'argent, cela rapporte, les animaux
Leurs dirigeantes et leurs dirigeants
Ont plusieurs maisons et plusieurs biens
C'est à vomir tellement c'est indécent
Avec le capital, il ne peut en être autrement
Le capital est un excrément permanent !
Et est aussi au service du capital
Par exemple formel, la psychologie sociale
Au service du fascisme subtil, donc social
Où l'on finit par avouer
Comme dans un commissariat
A force d'être maltraité et harcelé
Par la police et ses gros bras
Où de faux souvenirs
Par la persuasion sont mémorisés
Et deviennent ainsi de vrais souvenirs
Et parfois, ce qui a été seulement entendu ou vu
Devient comme une action vécue
L'activité électrique cérébrale est là pour le prouver
Un peu comme le zen enveloppé sous vide
De la fausse méditation rigide
Où c'est la marchandise qui médite
La mode sait récupérer tout rite
En réalité
La méditation est de l'autosuggestion
L'autosuggestion de la méditation
C'est du système nerveux autonome
Qui met nos taux physiologiques aux normes
Certes, grâce à la neuroplasticité cérébrale
Tout serait possible, tout serait banal
Et donc aussi, une révolution libertaire et sociale !
Donc
N'importe qui, dans certaines conditions
Peut avouer absolument n'importe quoi
Donc
N'importe qui, dans certaines conditions
Peut voter absolument n'importe quoi
Et c'est toujours n'importe quoi, ma foi !
Il suffit d'être déstabilisé
Ou par une propagande être conditionné
Pour croire ce que l'on n'a pas fait
A la politique de croire à son bienfait
Manipulation de la psychologie
Psychologie de la manipulation
Des tas d'expériences sur la mémoire
Dans des tas de laboratoires
Pour au capital nous faire croire
Des expérimentations sur la soumission !
260 pour cent
C'est l'augmentation de l'espèce humaine
Un jour, elle ne sera plus là, l'espèce humaine
A la place, d'autres espèces, voilà
Et tout repartira, tout refoisonnera
Cela est, le processus est toujours là
Et pour la biodiversité
Donc, ce processus est de toute éternité
En géologie, nous y sommes déjà
C'est le début de la grande crise
Et trop tard pour y avoir prise
De toutes façons, pas le seul cas
TOUT sans cesse apparaît
TOUT sans cesse disparaît
Forces multivectorielles et multifactorielles, c'est bien cela
Avec l'harmonie universelle, l'anarchie
La vie humaine, cela aurait été plus longtemps
Mais avec les diverses inhumaines oligarchies
A la vie humaine, il reste déjà peu de temps !
Mais la taille standard
Pour l'évolution, d'un animal sur la planète Terre
C'est la fourmi, le reste est vantard
Tout le reste est hors-norme, l'évolution se marre
Sauf que pour la fourmi, pas de strip-tease
Se mettre en tenue, pour de fausses bises
Comme à Marseille, pour des jeunes filles
A 50 euros la soirée, l'exploiteur étrille
Et oui, c'est mal rémunéré
Mais il faut manger
Mais il faut payer son loyer
Et dans un milieu malsain et frustré
La jeune femme se retrouve coincée !
Tout est ainsi, dans la vie marchande
D'une méthode l'autre, vendre sa viande
D'une méthode l'autre, se louer
D'une méthode l'autre, se prostituer
C'est l'esclavage salarié
Des pieds, des mains, des seins
Rien n'est plus, rien n'est moins
Des bras ou des culs, des cerveaux, en plus ou moins malin
Rien n'est plus, rien n'est moins
C'est de la consommation
C'est de la marchandisation
Le capital n'y fait aucune exception!
Et dans le même temps
C'est assez étonnant
Dans une sorte de Kurdistan
Pas reconnu vraiment
Des millions de kurdes sont ballotés
Et un peu partout malmenés
Véritablement les seuls, qui pourtant
Avec ( 1978 ) le PKK, luttent farouchement
Contre le Daesh, l'Etat islamique
Repère de tous les religieux fanatiques
En Europe ce fut et c'est l'intégrisme catholique
Et personne de les aider
Ne semble très empressé
Il faut dire que la Turquie
Des kurdes a toujours fait fi
Les éliminer toutes et tous, étant son défi !
Partout la même encoprésie
Tous domaines, toutes choses, le capital chie
Tout ce qu'est la vie
Plus rien n'est à l'abri !
Comme la neige des mers
Polypes coralliens, une véritable serre
Montagnes marines que l'industrie déprime
Et qui sont des animaux fixés, une vraie mine
Ce sont les squelettes de la mer
Ce sont des squelettes de calcaire
Comme une maman poumon de la mer
Mer de toutes les mères
De toute vie, c'est le ventre
Tout en est sorti, c'est notre antre
Ventre de la mère
Ventre de la mer
Et nos larmes salées comme preuve repère
Au regard de la nature, de l'évolution
TOUT est ce qui vit
TOUT est ce qui meurt
Ainsi, rien ne naît, rien ne meurt
L'espace-temps ne connaît pas les heures !
Pas comme les laboratoires pharmaceutiques
Le lobby du profit frénétique
Ainsi le laboratoire américain Mercq
Et des scandales sanitaires, berk
Il faut occuper le marché
Les médicaments il faut écouler
Même si c'est mauvais pour la santé
Sans aucune déontologie
C'est la doxa du lobby
Vioxx, Gardasil, et c'est pas fini
Et tant d'autres, véritable gabegie
Des scandales sanitaires
Du pognon roi, toujours réactionnaire
Et des milliers et milliers de gens
Meurent chaque année de prendre des médicaments
En France, dans le reste du monde, c'est aussi dément
Des effets secondaires
De notre société spectaculaire
Information, désinformation, surinformation
Catastrophisme, gestion du désastre, soumission durable, fusion
Tout est toujours en juxtaposition
Tout se complète en irradiation
Comme entre 1930 et 1950, un russe sur six
Avait été ou était dans un camp de concentration
Bien avant le feuilleton anglais du numéro six
C'est la société spectaculaire marchande techno-industrielle
C'est ainsi que, c'est moi, c'est toi, ce sont eux, ce sont ils, ce sont elles


Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


"We will control all that you see and hear, or we can provide everything your imagination can conceive."
 
 
(The Outer Limits or tyranny and entertainment)
 
 
Policymakers
Never decide nothing
They are determined by the empire of money
They are hypocrites puppets
As banks and large companies
40-60000000000, which each year
A tax in France are stolen
Which necessarily promotes or will promote
The greatest inequalities
For unemployment, pensions, etc ... that will he stay?
And this is so
Inevitably, more or less, in each country
As some companies
For more or less, animals, care
And who are making fortunes
The charity scam is the dosh
These people do not like animals
They love money, it pays, animals
Their management and their leaders
Have several houses and several properties
It is throwing up so much what is indecent
With capital, it can not be otherwise
The capital is a permanent excrement!
And is also the capital of the service
For example, formal, social psychology
Subtle fascism service, so social
Where we finally admits
As a police
By dint of being mistreated and harassed
By police and thugs
Where false memories
By persuasion are stored
And thus become real memories
And sometimes it was only heard or seen
Becomes like a lived Action
Brain electrical activity is there to prove it
A bit like Zen wrapped vacuum
False rigid Meditation
Where is the good meditator
Fashion knows recover all rite
as a matter of fact
Meditation is autosuggestion
Autosuggestion meditation
This is the autonomic nervous system
That puts our physiological levels to standards
Of course, thanks to the brain neuroplasticity
Everything is possible, everything would be banal
And therefore, a libertarian and social revolution!
therefore
Anyone, under certain conditions
May admit absolutely anything
therefore
Anyone, under certain conditions
May vote absolutely anything
And it is still anything, my faith!
Simply being destabilized
Or be conditioned by propaganda
To believe that we did not
A policy believe his blessing
Handling of psychology
Psychology handling
Memory on the heap of experiences
In a lot of laboratories
For capital have us believe
Experiments on the submission!
260 percent
Is the increase of the mankind
One day, she will not be there, the human species
Instead, other species, that
And all will walk away while refoisonnera
That is, the process is still there
And biodiversity
So this process is from eternity
In geology, we are already there
This is the beginning of the Great Depression
And too late to be taken
Anyway, not the only case
ALL constantly appears
ALL constantly disappears
Forces multivectorielles multifactorial, that is correct
With the universal harmony, anarchy
Human life, it would have been longer
But with the various inhumane oligarchies
A human life, there is already no time!
But the standard size
For the evolution of an animal on planet Earth
This is the ant, the rest is boastful
Everything else is non-standard, changes laughs
Except for the ant, no striptease
Getting dressed for false kisses
As in Marseille for girls
At 50 euros a night, the exploiter Weeder
And yes, it is poorly paid
But you must eat
But you have to pay the rent
And in an unhealthy environment and frustrated
The young woman is stuck!
All is well in the market life
In the other method, sell its meat
In the other method, if rent
In the other method, prostitution
It is wage slavery
Feet, hands, breasts
There is nothing more, nothing less
Arms, or ass, brain, more or less clever
There is nothing more, nothing less
Is consumption
This is the commodification
Capital makes no exception!
And at the same time
It's quite amazing
In a kind of Kurdistan
Not really recognized
Millions of Kurds are tossed
And throughout manhandled
Truly the only ones, which nevertheless
With (1978), the PKK, fiercely fighting
Against the Daesh, the Islamic State
Mark all religious fanatics
In Europe it was and it is Catholic fundamentalism
And no help
Seems very eager
It must be said that Turkey
Kurdish has always ignored
Eliminate everyone, being his challenge!
Everywhere the same encopresis
All fields, all things, capital shits
Everything is life
Nothing is safe!
As snow sea
Coral polyps, a real greenhouse
Seamounts that depressed industry
And which are fixed animals, a real mine
It is the sea of skeletons
These are limestone skeletons
Like a sea lung Mom
Sea of all mothers
Of all life, the belly
Everything came out, it's our lair
Womb
Belly of the Sea
And our salty tears as proof mark
Given the nature of evolution
EVERYTHING is what lives
EVERYTHING is what dies
Thus, nothing is born, nothing dies
Space-time does not know the hours!
Not like the pharmaceutical companies
The lobby frenzied profit
Thus the US laboratory Mercq
And health scandals, yuck
We must occupy the market
Medications must elapse
Even if it's bad for your health
Without ethics
This is the doxa lobby
Vioxx, Gardasil, and it's not finished
And many others, true chaos
Health scandals
The dough king, always reactionary
And thousands and thousands of people
Die each year from taking medication
In France, the rest of the world, it is also denies
Side Effects
Our spectacular society
Information, disinformation, information overload
Doom, disaster management, sustainable bid, merger
Everything is always in juxtaposition
Everything is completed in irradiation
As between 1930 and 1950, a Russian six
Had been or was in a concentration camp
Long before the English soap opera Number Six
This is the techno-industrial market spectacular society
Thus, it's me, it's you, it is they, are they, what are they
 
 
Patrice Faubert (2015) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat told the guest on "hiway.fr"