portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

Paraphysique de la propriété

Car, en vérité, TOUT découle de la notion de propriété...
" Cher Patrice Faubert
25 - 07 - 97
Je suis bien triste d ' apprendre le suicide de votre amie . Il fallait qu ' elle soit bien , elle l ' a prouvé . Le plus malheureux reste son compagnon . Dites - lui que je comprends . Mon amitié à vous tous . "

Alice Becker - Ho ( Sur carte postale , château de Polignac , un soutien moral d ' Alice Debord )

Selon le concepteur du spectacle moderne , feu Guy Ernest Debord ( 1931 - 1994 ) , la société du spectacle , aurait trois dates fondatrices et consolidatrices .
Malgré un léger déplacement dans le temps .
La première pierre de l ' édifice du spectacle moderne , est datée de 1903 , avec le faux du " Protocole des sages de Sion " censé être un plan de conquête du monde par les juifs et la franc - maçonnerie . Il a été rédigé par Matveï Vassilievitch Golovinski ( 1865 - 1920 ) , un agent provocateur et faussaire des services secrets russes de l ' okhrana .
Celui - ci c ' était inspiré du " Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu " de feu Maurice Joly ( 1829 - 1878 ) , la deuxième pierre de l ' édifice du spectacle moderne , est le processus qui est à l ' origine de la guerre de 1914 entre le 28 juin et le 3 août 1914 .
Le troisième processus unificateur et définitivement fondateur est le krach de la crise boursière qui se déroula à la bourse de New York entre le jeudi 24 octobre et le mardi 29 octobre 1929 .

Le 24 octobre est appelé jeudi noir , le 28 octobre est le lundi noir , et le 29 octobre est le mardi noir .
Donc , ces trois dates , 1903 , 1914 , 1929 , sont annonciatrices des trois phases du spectaculaire moderne , le spectaculaire concentré , le spectaculaire diffus , le spectaculaire intégré . ( Voir mon article " A l ' époque du spectaculaire concentré et diffus " ) .
Tout ceci étant un ensemble de rapports politiques et donc sociaux , et non un spectacle de théâtre ou de cirque , comme ne le comprit pas vraiment , l ' énigmatique Jean - Pierre Voyer. Il ne faut , en effet , pas confondre , le spectacle moderne , qui est essentiellement politique , avec la notion ancienne de spectacle , spectacle de cirque , spectacle de cinéma , spectacle de télévision , spectacle de rue , même si tous ces spectacles en indivision , font de toutes façons , la partie une et indivisible du spectacle moderne .
Rendons hommage , en même temps , à celui que feu G . E . Debord appelait " mon historien " , à savoir Pascal Dumontier , auteur du livre " Les situationnistes et Mai 68 . Théorie et pratique de la révolution ( 1966 - 1972 ) " aux éditions Gérard Lebovici / Ivréa ( 1990 ) .

" L ' arme la plus dangereuse reste la plume . Sous une dictature fasciste militaire , l ' on s ' empresse d ' arrêter tous les écrivains et poètes jugés comme subversifs , alors que sous le fascisme libéral , l ' on peut se contenter de les censurer ou de les invisibiliser . Il nous faudra bientôt prendre le maquis ... "

Tara Nikolitch ( née en 1953 , anartiste plasticienne , peintre , sculptrice )

Pascal Dumontier , historien du situationnisme , et aussi donc , du spectacle moderne .
Le spectacle moderne est le nouveau souffle des bourgeoisies , des bourgeoisies débarrassées des anciens modes de la domination , beaucoup trop manifestes , avantageusement remplacés , progressivement , par des modes de domination de plus en plus subtils , bien que restant manifestes , aux survivants / survivantes de la clairvoyance .
Le situationnisme n ' a pas voulu de disciples , n ' a pas voulu d ' admirateurs / admiratrices .
Même si c ' est en son propre sein allaitant , qu ' est apparu le triste et prévisible phénomène du " pro - situationnisme " , des roquets aboyeurs contre tout et pour rien .
Et qui regardant les autres dans la glace , n ' en voient jamais leurs propres reflets personnels , et pourtant si grossiers .
Tout le monde est contenu dans sa propre critique , car c ' est toujours la critique de tout le monde .
De même que les gens ne savent plus lire , ne comprenant ainsi même pas les critiques qui leurs sont adressées , et qu ' ils / elles croient ainsi pouvoir transférer sur d ' autres .


La censure est souvent pire en milieu gauchiste ou en milieu " anarchiste " , que sur une simple télévision régionale FR3 . Ainsi , j ' avais été " interviewé " , lors d ' une manifestation , à Nantes , le mardi 19 octobre 2010 , ou celle d ' après ? alors que j ' avais mon drapeau noir , par la chaîne régionale des pays de la Loire , et je n ' avais pas cru , un instant , que cela passerait à la télévision locale , lors du 19 / 20 heures ...
Pourtant , j ' avais dit ce que j ' avais à dire , au moment où je le disais , même si j ' aurais pu en dire d ' autres ...
Je ne l ' ai pas vu , mais des personnes dignes de foi et qui m ' apprécient ( et oui , y ' en a , ha ! ha ! ) , ont vu ce document télévisé .
Et il s ' avère qu ' aucun de mes propos , n ' aurait été censuré ... alors qu ' ils auraient pu l ' être sur certains indymédia ou autres médias en général .
Il n ' y a pas plus de liberté de la presse , que de liberté de circulation , et d ' installation .

" La soif d ' argent ou d ' enrichissement , c ' est nécessairement la ruine des anciennes communautés . D ' où leur antagonisme . L ' argent étant lui - même la communauté , il ne peut en tolérer d ' autres en face de lui . "

Karl Marx ( 1818 - 1883 ) " Grundrisse "

L ' idéologie censure le plus souvent possible , quelle que soit cette idéologie .
Tout ce qui ne cadre pas avec l ' idéologie est escamotée d ' une façon ou d ' une autre .
Ou alors , c ' est que cela peut arranger telle ou telle idéologie , dans un but précis , et pour une finalité toujours un peu obscure .
Et toute idéologie est ennemie de la révolution prolétarienne , qui sera globale ou ne sera pas , et il en faudrait des centaines , pour éradiquer toute idéologie de la révolution prolétarienne .
La révolution prolétarienne , toujours à l ' état de projet , n ' a jamais été faite , il n ' y eut que des tentatives malheureuses et toujours avortées .
Et le mode de vie imposé par les bourgeoisies , est visible partout , car il s ' étale partout .
Comme tout ce qui a été transformé en diverses marchandises , par les bourgeoisies .
Nous sommes tous et toutes des produits des bourgeoisies . Les traces en sont imprégnées dans nos neurones . L ' idéologie est une propriété qui est la propriété de l ' idéologie .

Et c ' est ainsi que d ' un côté nous manifestons contre le produit politique des bourgeoisies , mais que d ' un autre côté , nous " vivons " de ces produits , car ces produits nous sont devenus vitaux , ou du moins , le croyons - nous .
Nous utilisons ( pour la plupart ) , des téléphones portatifs , nous avons des télévisions et des radios , nous avons des propriétés , nous avons toute une technologie de pointe , qui est finalement refusée par bien peu de gens ...
Après la schizophrénie mentale , il y a aussi la schizophrénie sociale et politique , dont nous souffrons tous et toutes .
Comme l ' idéologie , la prétention est ennemie de l ' humanité .
L ' idéologie et la prétention sont ennemies de la théorie révolutionnaire qui est révolutionnaire dans la théorie .
Plus l ' on est ignorant et plus l ' on est prétentieux . Et ignorants nous le sommes en permanence ...

" Il est honteux de gagner de l ' argent ( ... ) Si on ne rend pas de service bénévolement , pourquoi en rendrait - on ? Je vois bien que je volerais par délicatesse . "

Jacques Rigaut ( 1898 - 1929 ) , Dadaïste suicidé en 1929

Elle est donc plus présente , et c ' est logique , chez la jeunesse du vieux monde , que chez la vieillesse du vieux monde . Tous ces jeunes gens ( pas tous et toutes ) , qui croient toujours que leurs grimaces sont nouvelles . Mais les vieux singes , qui n ' ont pas l ' excuse de la jeunesse , sont encore pires ...
Et là encore , nous sommes toujours un peu jeunes singes et un peu vieux singes .
Comme l ' insurrection qui ne vient pas ... allez , un peu d ' humour ... quoi ?
Ainsi , la censure estime t - elle que tout est sacré , et que tout ne peut se dire .
Et l ' idéologie ne peut effectivement tout dire , car toute idéologie est restreinte .
Elle est figée , pétrifiée , enfermée en elle - même , et donc incapable de la moindre évolution critique . Elle n ' est qu ' idéologie qui se veut propriétaire .
L ' idéologie est donc ennemie de toute critique véritable , et de toute révolution véritable , parce qu ' elle n ' est qu ' idéologie .

Cela est très visible dans l ' idéologie gauchiste ou l ' idéologie " anarchiste " . Cela n ' est malheureusement pas le domaine réservée de l ' idéologie stalinienne , de l ' idéologie fasciste libérale , de l ' idéologie nazie ou autre ...
Comment faire une révolution à l ' extérieur de soi , quand on ne l ' a pas faite d ' abord à l ' intérieur de soi ?
Pour changer de sujet , quoique ...
Il serait intéressant de faire un documentaire sur ce qu ' est vraiment le fonctionnement d ' un indymédia . Quels sont les gens qui composent cet indymédia , d ' où viennent - ils / elles , qu ' espèrent - ils / elles , que veulent - ils / elles , pourquoi certains indymédia disparaissent , pourquoi d ' autres indymédia se maintiennent , quelle différence font les modérateurs / modératrices , avec des censeurs et censeuses ?
Les gens qui composent ces indymédia se connaissent - ils / elles vraiment ?

" A Jean Jacques Pauvert 6 juillet 92
C ' est cette volonté de modernisation et d ' unification du spectacle , liée à tous les autres aspects de la simplification de la société , qui a conduit en 1989 la bureaucratie russe à se convertir soudain , comme un seul homme , à la présente idéologie de la démocratie ; c ' est à dire la liberté dictatoriale du marché , tempérée par la reconnaissance des droits de l ' homme spectateur ... "

Guy Debord , 1931 - 1994 , ( Correspondance ( extrait ) , volume 7 , janvier 1988 - novembre 1994 , Ed : Librairie Arthème Fayard )

Sur quels critères réels sont acceptés ou refusés des articles ? ( chaque charte étant trop vague ... ) , il est certain qu ' un documentaire sur le fonctionnement d ' un indymédia pourrait intéresser beaucoup de gens . ( Peut - être que cela a été déjà fait ? ) , chaque personne faisant partie d ' un indymédia serait interviewée séparément et si exigé , anonymement , avec visage caché ...
Il y a des indymédia qui portent les stigmates de ceux et celles qui les composent ...
En France , pour l ' instant ( en 2010 ) , le moins dogmatique est indymédia Poitiers , avec dans une moindre mesure , indymédia Nantes ... mais tout peut changer très rapidement , selon la composition d ' une équipe , et croyez - bien que je ne crache pas dans la soupe , car , j ' ai été quand même parfois publié par des indymédia , même par ceux qui ne m ' aiment pas !
Et c ' est tant mieux , je ne peux que les en remercier , car il n ' est jamais bon d ' être apprécié de tout le monde .


Tout ce qui se fait , peut - être aimé ou détesté . Seules les raisons qui motivent ces détestations , ou ces exclusions , ( souvent inconscientes ) , sont intéressantes à connaître .
Personne n ' est ni inférieur , ni supérieur , à qui que ce soit , me fais - je bien comprendre ?
Il n ' est point besoin d ' être un savant de l ' atome ou un chimiste travaillant sur les armes bactériologiques , pour imaginer ce qu ' est le pouvoir destructeur des armes atomiques , thermonucléaires , biologiques ou chimiques , etc ...
Et il y a longtemps que le savant ne se pose plus la question de la responsabilité morale du savant dans le spectacle moderne . Car le savant est devenu un idiot . Même plus cultivé .
Un idiot ( pour la plupart ) , au service des grandes puissances industrielles et technologiques.

" A Annie Le Brun 5 décembre 92
Chère Annie ,
Sollers ne peut faire le moindre doute pour personne , et pour moi moins , soyez - en sûre , que personne . Il paraît clair , en lisant sa risible Fête à Venise , qu ' il veut y insinuer qu ' il a participé jadis à la conférence de Venise , qu ' il a figuré de sa personne au nombre des mythiques " situs clandestins " . Et en plus j ' ai su , par Jean - Jacques que l ' animal avait prétendu , auprès d ' Antoine Gallimard , qu ' il me connaissait personnellement . Il vient de redoubler de cynisme en me livrant un stock de lauriers dans l ' humanité . "

Guy Debord , 1931 - 1994 , ( Correspondance , ( extrait ) , volume 7 , janvier 1988 - novembre 1994 , Ed : Librairie Arthème Fayard )

Et un idiot même savant , est tout , sauf intelligent . Et par ce petit exemple de bon sens , nous comprendrons mieux , pourquoi , personne n ' est ni inférieur , ni supérieur , à personne.
Les mémoires et les dictionnaires ne sont pas la connaissance , elles ne sont que des mémoires . La culture a besoin de la mémoire , la connaissance peut éventuellement s ' en passer .
La culture est bourgeoise , la connaissance est révolutionnaire . La culture est savante , la connaissance est intelligente .
Chaque temps secrète ses maladies , ses célébrités , ses échanges relationnels , ses moeurs . Aujourd'hui , c ' est le temps du sida , voir le livre remarquable de Michel Bounan ( né en 1942 ) , médecin homéopathe , " Le temps du sida " Ed : Allia , 1990 . Michel Bounan , qui fut à un moment , le médecin de feu Guy Debord ( 1931 - 1994 ) .
Et aussi l ' auteur de l ' édifiant " L ' art de Céline et son temps " Ed : Allia / 1997 .


Un Louis Ferdinand Céline ( 1894 - 1961 ) , vu en agent provocateur de l ' ordre établi , plus qu ' en agent antisémite convaincu ... intéressant , de toutes façons , il existe un document cinématographique où Céline est l ' invité d ' un congrès ou autre , des intellectuels de droite .
L ' histoire des visiteurs de l ' histoire , n ' est pas l ' histoire des visiteurs de l ' histoire .
L ' on peut faire aussi l ' histoire à son image , comme l ' on fait dieu à son image . ( Ceci dit , j ' aime beaucoup l ' écrivain feu L.F. Céline . Il est le style . Et le personnage n ' est pas antipathique non plus . )
Et de tout ce que l ' on ne connait pas vraiment . Et toute image est forcément fausse , puisqu'elle n ' est qu ' image . La guerre n ' est pas déjà commencée , la guerre ne fait que continuer . La guerre ne s ' est jamais arrêtée .
Depuis la fixation au sol , au néolithique vrai , et l ' apparition de la notion de propriété . Six mille ans et six mille guerres !
Il faut lire l ' ouvrage de feu la préhistorienne feu Marija Gimbutas ( 1921 - 1994 ) , " Le langage de la déesse " ( 1989 ) , sur le pacifisme foncier de la société gynocentrique ou matrilinéaire . Une civilisation du mésolithique et de l ' épipaléolithique , qui aurait durée tout de même , plusieurs milliers d ' années . Et oui , cela n ' a pas toujours été la loi du plus riche et du plus violent , comme l ' enseignement des bourgeoisies voudrait nous le faire croire , et ce , dès l ' école maternelle .

" Même des jumeaux identiques possédant des gènes identiques ont des cerveaux différents en raison des expériences différentes qu ' ils ont traversées au cours de leur vie . "

Eric Kandel ( né en 1929 , prix Nobel de physiologie et de médecine en l ' an 2000 )

L ' on retrouve une trace de ces sociétés du gynocentrisme et de la matrilinéarité , encore de nos jours , chez les Moso ou Mosuo , une ethnie du Sud - ouest de la Chine , sur les contreforts de l ' Himalaya . Une société fossile , qui pratique toujours le partage sexuel , le partage des biens , sans la notion de propriété , où ce qui importe avant tout , est l ' harmonie globale de la cité , et donc le bien être de tous et de toutes . C ' est une archive vivante , comme l ' est un fossile osseux pour un paléontologue .
Une société matrilinéaire , sans aucune arme , sans aucune guerre , au communisme de partage . Mais elle fut remplacée , hélas , par le patriarcat , où l ' héritage se faisait de père à fils , et non plus de mère à fille . Le patriarcat engendrera la guerre , la prison , l ' inégalité , le génocide , la compétition , la rivalité , la jalousie , bref , tout ce que métabolise la notion de propriété . Et depuis , si les armes de destruction se sont perfectionnées , les mentalités sont restées absolument les mêmes . Certes , les technologies de nos années 2010 , sont très ingénieuses et très sophistiquées , mais au lieu d ' une brute avec une lance , comme autrefois , c ' est aujourd'hui une brute avec une bombe thermonucléaire .


Jadis , Alice Becker - Ho / Debord m ' avait offert un livre fort rare et aux pages non découpées , de feu son époux , Guy Debord , " Mémoires " ( 1958 ) , avec des structures portantes d ' Asger Jorn ( 1914 - 1973 ) , et comme j ' avais besoin d ' argent , je le vendis à un marchand d ' art , en 1999 , pour la somme de 4500 francs .
Je crus me faire posséder par le marchand d ' art , mais finalement , voici ce que me répondit à ce sujet Alice Debord , sur une carte postale représentant Marx et Engels .
" Mais non vous ne vous êtes pas fait avoir - les marchands font toujours la culbute ( vendre au double ) , c ' est leur métier .
Je ne pensais même pas que vous réussiriez à en obtenir autant , c ' est pourquoi je vous ai photocopié le catalogue , pour que vous ayez une idée du trafic . Il faut cesser de se lamenter . Ne pas faire de bassesses est une grande satisfaction pour certains .
Amitiés . Alice . PS : deux envois vous attendent à Vernois . "
J ' ai fort heureusement , une copie de ces " Mémoires " ...
Rendre la gloire encore plus glorieuse , en la livrant au public , comme rendre la honte encore plus honteuse , en la livrant au public . Finalement , le copain Pierrot le Grec , qui , devant la CGT , lors d ' une manifestation à Nantes , lançait le slogan " Contre tout , pour rien " , avec son drapeau noir à la main , avait tout dit de nos jours catastrophiques ...

Patrice Faubert ( 2010 ) pouète , peuète , puète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l ' invité sur " hiway.fr "

"Dear Patrice Faubert
25/07/97
I am very sad to hear your friend's suicide. It was necessary that it be good, it has proved it. The most unfortunate is its companion. Say - that I understand. My friendship with you all. "

Alice Becker - Ho (On postcard, castle of Polignac, moral support Alice Debord of)

According to the designer of the modern spectacle, the late Guy-Ernest Debord (1931 - 1994), the society of the spectacle, would have three key dates and consolidatrices.
Although a slight shift in time.
The first stone of the building of the modern spectacle, is dated 1903 with the false from the "Protocols of the Elders of Zion" supposed to be a plan for world conquest by the Jews and the franc - masonry. It was written by Matvei Vasilyevich Golovinski (1865 - 1920), an agent provocateur and forger of the Russian secret services of okhrana.
One - it c 'was inspired by the "Dialogue in Hell Between Machiavelli and Montesquieu" of the late Maurice Joly (1829 - 1878), the second stone of the building of the modern spectacle, is the process which is the cause of war 1914 between June 28 and August 3, 1914.
The third and final founder unifying process is the crash of the stock market crash, which took place at the New York Stock Exchange between Thursday, October 24 and Tuesday, October 29, 1929.

October 24 is known as Black Thursday, October 28 is Black Monday, October 29 and is black Tuesday.
So these three dates, 1903, 1914, 1929, foreshadow the three phases of modern spectacular, the concentrated spectacle, the diffuse spectacle, the integrated spectacle. (See my article "At the time of the concentrate and diffuse spectacular").
All this being a set of political relationships and therefore social, not a theater or circus as not really understood, the enigmatic Jean - Pierre Voyer. We must, indeed, be confused, the modern show, which is essentially political, with the old notion of spectacle, circus, movie show, TV show, street show, even if all these shows in ownership, do anyway, the one and indivisible part of the modern spectacle.
Pay tribute at the same time, one fire billion. E. Debord called "my historian", namely Pascal Dumontier, author of "The Situationists and May 68 Theory and Practice of Revolution (1966-1972)." Published by Gérard Lebovici / Ivrea (1990).

"The most dangerous weapon is the pen. Under a fascist military dictatorship, the one s' hasten to stop all the writers and poets deemed subversive, while under the Liberal Fascism, one can be satisfied with the censor or the invisibiliser. we will soon go underground ... "

Tara Nikolitch (born 1953 anartist visual artist, painter, sculptor)

Pascal Dumontier, historian situationism, and thus also of the modern spectacle.
The modern show is the new breath of bourgeoisies bourgeoisies cleared of old modes of domination, too obvious, advantageously replaced gradually by means of domination increasingly subtle, while remaining clear, survivors / survivors clairvoyance.
Situationism does not want followers, does not want admirers / admirers.
Although it's in its own lactating breast, that appeared sad and predictable phenomenon of "pro - situationism" barkers pugs against everything and for nothing.
And watching others in the mirror, does never see their own personal reflections, yet so rude.
Everyone is content in his own criticism, for it is always critical to everyone.
Just as people do not read and do not even including their criticisms are addressed, and that they believe and to transfer them to others.


Censorship is often worse in middle or leftist 'anarchist' milieu, as a single regional television FR3. So I 'd been "interviewed", during a demonstration in Nantes, Tuesday, Oct. 19, 2010, or that of after? then that I had my black flag, the regional chain of Pays de la Loire, and I hadn 'thought for a moment that it would go on local television during the 19/20 days ...
However, I 'd say this that I had to say, when I say, even if I could have said other ...
I 've not seen, but people worthy of faith and m appreciate it (and yes, it hits ha! Ha!) Have seen this document televised.
And it proves that none of my words, n 'was censored ... so that they could have the indymedia or be on some other media in general.
There 's no more press freedom, as freedom of movement, and installation.

"The thirst for money or enrichment, that is necessarily the ruin of ancient communities D. Hence their antagonism Money being him - even the community, it can not tolerate to. Others in front of him. "

Karl Marx (1818 - 1883) "Grundrisse"

Ideology censorship as often as possible, whatever the ideology.
Anything that does not fit the ideology is retracted in a way or another.
Or maybe it's that it can fix this or that ideology, for a specific purpose and for a purpose always a little obscure.
And ideology is the enemy of the proletarian revolution, which will be global or it will not, and it would take hundreds to eradicate any ideology of proletarian revolution.
The proletarian revolution, still in draft form, has never been made, it does that there was always unhappy and failed attempts.
And lifestyle imposed by the bourgeoisie, is visible everywhere, because it's slack everywhere.
Like everything that has been converted into merchandise, by the bourgeoisie.
We are all products and all bourgeoisies. The traces are treated in our neurons. Ideology is a property that is owned by ideology.

And it is thus that one side we demonstrate against the political bourgeoisie produces, but on the other hand, we "live" these products because these products we have become vital, or at least believe - us.
We are (mostly), portable phones, we have televisions and radios, we have properties, we have a whole technology, which is ultimately rejected by very few people ...
After mental schizophrenia, there are also social and political schizophrenia, which we all suffer.
As ideology, the claim is the enemy of mankind.
Ideology and pretension are enemies of revolutionary theory is revolutionary in theory.
More one is ignorant and one is pretentious. And ignorant we are constantly ...

"It is shameful to earn money (...) If we do not make volunteer service, why would - there I see I'd fly with delicacy."

Jacques Rigaut (1898 - 1929), Dada committed suicide in 1929

It is more present, and it's logical, in the youth of the old world, old age than in the old world. All these young people (not everyone) who still believe that their faces are new. But the old monkeys, which do not have the excuse of youth, are even worse ...
And again, we're still a little young monkeys and some old dogs.
As the insurgency that does not come ... go a little humor ... what?
Thus, censorship believes t - it all is sacred, and that not everything can be said.
And ideology can not actually say anything, because ideology is restricted.
It is frozen, petrified, locked in it - even, and therefore incapable of any critical changes. It is no more than the ideology that wants owner.
Ideology is the enemy of all true criticism, and any revolution, because she is no more than ideology.

This is very visible in the leftist ideology or ideology "anarchist." This n 'is unfortunately not the reserved domain of the Stalinist ideology of liberal fascist ideology of the Nazi ideology or another ...
How to make a revolution outside of oneself, when one does the not be made first within oneself?
To change the subject, though ...
It would be interesting to make a documentary about that really is the operation of an indymedia. Who are the people that make up this indymedia, whence come - they, that hope - they, what do - they, why some indymedia disappear, why other indymedia continue, what difference do moderators / moderator with censors and censeuses?
The people in these indymedia know - they really?

"A Jean Jacques Pauvert 6 July 92
It is this desire for modernization and unification of the show, related to all other aspects of simplification of the company, which led in 1989 the Russian bureaucracy to become suddenly, as one man, with this ideology democracy; that is to say the free market dictatorship tempered by recognition of the rights of man spectator ... "

Guy Debord, 1931 - 1994 (Correspondence (excerpt), Volume 7, January 1988 - November 1994, Ed: Librairie Arthème Fayard)

Which real criteria are accepted or rejected items? (Each charter is too vague ...), it is certain that a documentary about the functioning of an indymedia might interest many people. (Can - be that this has already been done), each person in a indymedia would be interviewed separately and if required, anonymously, with hidden face ...
There has indymedia who bear the scars of those who compose ...
In France, for now (in 2010), the less dogmatic is indymedia Poitiers, with a lesser extent, indymedia Nantes ... but things can change very quickly, depending on the composition of a team, and believe - although I do not spit in the soup, because I have been still sometimes published by indymedia, even by those who don 't like!
And it is so much better, I can only thank them because it does is never good to be appreciated by everyone.


Everything that is done, may - be loved or hated. Only reasons for these loathing, or these exclusions (often unconscious) are interesting to know.
Person is neither inferior nor superior to anyone, let me - I understand?
He 's no need to be a scholar of the atom or a chemist working on biological weapons to imagine that is the destructive power of nuclear weapons, thermonuclear, biological or chemical, etc ...
And long ago that the scientist does not arise the question of the moral responsibility of the scientist in the modern spectacle. For the scientist became an idiot. Even more cultured.
An idiot (mostly), serving large industrial and technological powers.

"A Annie Le Brun Dec. 5, 92
Dear Annie,
Sollers can not be any doubt for anyone, and for me at least, are - in a safe, a person. It seems clear, in reading his laughable Festival in Venice, that he wants to insinuate that he once participated in the Venice conference, that he figured his person among the mythical "situs illegal." And besides I have known, by Jean - Jacques that the animal had argued with responsible Antoine Gallimard, that he knew me personally. He just intensify cynicism by giving me a stock of laurels in humanity. "

Guy Debord, 1931 - 1994 (Correspondence, (excerpt), Volume 7, January 1988 - November 1994, Ed: Librairie Arthème Fayard)

And one idiot savant, is anything but intelligent. And this small example of common sense, we will better understand why nobody is neither less nor more, personally.
Memories and dictionaries are not knowledge, they are only memories. Culture needs memory, knowledge can possibly s' without.
The bourgeois culture, knowledge is revolutionary. Culture is learned, knowledge is intelligent.
Each time his secret disease, its celebrities, its relational exchanges, its manners. Today, it's the time of AIDS, see the remarkable book by Michel Bounan (born 1942), a homeopathic physician, "Time of AIDS" Ed: Allia, 1990. Bounan Michel, who was at one point the doctor late Guy Debord (1931-1994).
And also the author of the uplifting "The Art of Celine and her time" Ed: Allia / 1997.


Louis Ferdinand Celine (1894 - 1961), seen in agent provocateur of the established order, more than in antisemitic agent convinced ... interesting, anyway, there is a cinematographic work where Celine is the guest of a Congress or other intellectual right.
The history of the visitors of the history is not the history of visitors to the story.
The can be also the story in his own image, as the god is made in his image. (That said, I like it very much the writer LF Céline fire. It is style. And the character is not unpleasant either.)
And everything that we do not really know. And all images are necessarily false, since it is no more than the image. The war is not already begun, the war only continued. S the war is never stopped.
Since ground mounting, the true Neolithic, and the emergence of the concept of ownership. Six thousand years and six thousand wars!
You have to read the book of the late Marija Gimbutas fire prehistorian (1921 - 1994), "The Language of the Goddess" (1989), in the land of pacifism gynocentric or matrilineal society. A civilization Mesolithic and the epipalaeolithic, which apparently lasted still many thousands of years. And yes, it has not always been the law of the richest and most violent, such as teaching the bourgeoisie would have us believe, and right from kindergarten.

"Even identical twins have identical genes have different brains because of the different experiences that they have been through in their life."

Eric Kandel (born 1929 Nobel Prize for Physiology and Medicine in 2000)

The found a trace of these companies gynocentrism and matrilineal, even today, in Moso or Mosuo, an ethnic group in South - West China, in the foothills of the Himalayas. Fossil society that still practice sexual sharing, division of property, without the concept of ownership, where what matters above all is the overall harmony of the city, and therefore the welfare of each and all. It is a living archive, as is a fossil bone to a paleontologist.
A matrilineal society, with no weapon, no war, communism sharing. But it was replaced, unfortunately, by patriarchy, where inheritance was from father to son, not from mother to daughter. Patriarchy generate war, prison, inequality, genocide, competition, rivalry, jealousy, in short, everything that metabolizes the concept of ownership. And since, if the weapons of destruction are perfected, mentalities remained absolutely the same. Certainly our technologies 2010s, are very ingenious and very sophisticated, but instead of a crude with a spear, as before, it's now a gross with a thermonuclear bomb.


Formerly, Alice Becker - Ho / m Debord had offered a very rare and uncut book pages, her late husband, Guy Debord, "Memories" (1958), with the supporting structures of Asger Jorn (1914-1973) and as I 'd need money, I sold it to an art dealer in 1999 for the sum of 4500 francs.
I thought to myself possessed by the art dealer, but ultimately, this is what I said about that Alice Debord, a postcard of Marx and Engels.
"But no you did not have - the merchants are still tumbling (double sale), that is their job.
I do not that you would succeed to get even much thought, which is why I photocopied you the catalog, so you have an idea of ​​traffic. We must stop lamenting. Do not meanness is a great satisfaction for some.
Friendships. Alice. PS: two items await you Vernois. "
I 've fortunately a copy of the "Memories" ...
Making glory more glorious, by delivering it to the public, such as making shame more shameful by delivering it to the public. Finally, the friend Pierrot Greek, which, before the CGT, during a demonstration in Nantes, launched the slogan "Against all for nothing," with its black flag in his hand, said everything nowadays catastrophic .. .

Patrice Faubert (2010) pouète, peuète, puète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat said the guest on "hiway.fr"