portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

Ne vivons plus comme des esclaves

Poésie paraphysique...
Tous les mots
Sont les produits des sociétés
Tous les mots
Pour la plupart, naissent de la pensée séparée
Il faudrait
Ne pas être un intellectuel
Ne pas être un manuel
Ne pas être ceci ou cela
Ni d'une religion ni d'une idéologie
Ni actuel ni inactuel
Les eux et les elles
Toujours en route
Toujours dans le doute
N'avoir aucune nationalité
Sur la planète Terre, simplement y être né
A rien, ne jamais s'identifier
A rien, ne jamais adhérer
Ne jamais rien admirer
Ne jamais rien abhorrer
De rien ou de tout, ne pas faire un statut
Car c'est bien pour cela, que l'on se tue
Plus aucun maître à penser
Du monde de l'anarchie
Au monde de l'oligarchie
Ni poète, ni écrivain
Ni bon à tout, ni bon à rien
Ni architecte, ni ouvrier
Ni bandit, ni policier
Ni juge, ni avocat
Ni ange, ni scélérat
Ni ceci ni cela
Plus aucun mandarin
Car cela ne vaut rien
Simplement des hommes
Simplement des femmes
Simplement des enfants
Sans nom et sans prénom
Sans aucun renom
Simplement des hommes
Simplement des femmes
Simplement des enfants
Être simplement un anonyme
Être ainsi sans aucune frime
Ne plus définir, ne plus advenir
Simplement vraiment vivre, pour ne jamais mourir
Et me voici
Quarante ans plus tard
Dans le même écrit, complété du même dard
Tout ce qui était déjà là
N'a fait que s'amplifier, devenir plus las
Rien n'est jamais brusque
C'est sournois, lent, irrésistible, cela nous truque
Maintenant, il y a internet
Où il y a parfois des trucs pas bêtes
Comme ce documentaire récent
Sur  http://nevivonspluscommedesesclaves.net
Sur cette Grèce à feu et à sang
Après les colonels, la crise financière
Il ne semble pas mort, le vent libertaire
D'un temps l'autre
Mon physique s'est un peu modifié
D'un temps l'autre
Mon esprit, lui, n'a pas changé


Patrice Faubert ( 1973 - 2013 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur « hiway.fr »


All the words
Are the products of companies
All the words
For the most part, arise from the separate thought
it should
Do not be an intellectual
Do not be a manual
Do not be this or that
Neither a religion nor an ideology
Neither current nor untimely
The them and they
Always on the road
Still in doubt
Having no nationality
On the planet Earth, just to be born
Nothing, never identify
Nothing, never join
Never see anything
Never give anything abhor
All or nothing , do not status
For it is for this, that one kills
No more mentor
The world of anarchy
The world of the oligarchy
Neither poet or writer
Not good at all , or worthless
Or architect , or worker
Neither villain nor police
Judge or lawyer
Neither angel nor villain
Neither this nor that
No more Mandarin
Because it is worthless
Simply men
Simply women
Just children
Nameless name
No known
Simply men
Simply women
Just children
Just be an anonymous
Thus be no sham
Not set , no longer happen
Just really live , never die
And here I am
Forty years later
In the same document , completed the same sting
Everything was already there
Has only to increase, become weary
Nothing is ever sudden
It's sneaky, slow , irresistible that we faked
Now there is internet
Where there sometimes stuff not stupid
As recent documentary
on  http://nevivonspluscommedesesclaves.net
Greece on this fire and blood
After the Colonels , the financial crisis
It does not seem dead , libertarian wind
On the other time
My physique is a bit modified
On the other time
My mind , he has not changed


Patrice Faubert (1973 - 2013) puète , peuète , pouète , paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat said the guest on " hiway.fr "