portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

La sémantique éversive

Tout art est rival avec ses sectes et ses cabales...
A - Allo ?
Il fait chaud!
Oh ! Il ne faut pas se plaindre
B - Mais je ne me plains pas
D'ailleurs, je n'ai rien dit
A - Allo ?
Il fait froid
Oh ! Il ne faut pas se plaindre
B - Mais je ne me plains pas
D'ailleurs, je n'ai rien dit
Nous avons
Des formules toutes faites
Nous avons des formules toutes bêtes
Pour les choses courantes
Des façons de faire désopilantes
Faut pas se plaindre
Cela va, ça va, ça va, ça va, pour ne pas geindre
Automatismes de langage
Qui sont dans nos bagages
Et les exemples sont multiples
Qui évitent pas mal de flip
C'est comme la compétition
Je vous en demande pardon
Qui est là en poésie
Qui est là en sport
Qui est là en peinture
Qui est là en culture
Qui est là en écriture
Qui est là en cinéma
Qui est là en théâtre
Qui est là en musique
Qui est là en politique
Qui est là dans toutes les activités humaines
La compétition partout se promène
Elle est manifeste
Dans le sport
Elle est subtile
Dans d'autres ports
La poésie
A son cent mètres
La peinture
A son cent mètres
Avec ses stars, ses rivalités, ses jalousies
Jalousie de la compétition
Compétition de la jalousie
Le peintre rival du peintre
Le poète rival du poète
Le sportif rival du sportif
Le savant rival du savant
Des gens qui ne s'aiment pas
Qui font semblant, n'est-ce pas ?
Pas d'amitié dans la rivalité ?
Pas d'amour dans la rivalité ?
La société de compétition
La société d'émulation
C'est moi le meilleur
C'est moi que voilà
Nous en sommes les cas
Et partout le malheur
La vie est un cent mètres
La vie est un marathon
Préparez vos chronomètres
C'est la domination, c'est la compétition
Moi, toi, elles, eux, lui
Préparez vos chronomètres
Pour moi, toi, elles, eux, lui
Préparons-nous au départ
D'attendre, nous en avons marre
Attention, c'est parti
La compétition n'est jamais finie
Et n'oublions pas nos dossards
Que nous porterons tôt ou tard
En poésie, en peinture
En sport, en écriture
En science, en sculpture
En cinéma, en musique
En théâtre, en politique
Et vous qui me lirez
Vous vous en offusquerez
Le poète
Jalouse le poète
Le peintre
Jalouse le peintre
L'acteur
Jalouse l'acteur
Le savant
Jalouse le savant
Le sportif
Jalouse le sportif
Ces gens sont en guerre
Et ils et elles ne le savent pas !
Mais ils et elles ont tout compris
Sauf leur hypocrisie, pardi !
Toutes ces activités aliénées
Les guerres savent les alimenter
Toutes ces activités compensées
L'inhumanité sait les renouveler
Je suis l'un des seuls à oser l'écrire
Et vous allez me maudire
Car dans nos prétentions
Pour des dieux, nous nous prenons
Tous les arts
Des diverses bourgeoisies
Peinture, poésie, écriture, musique
Cinéma, théâtre, science, politique
Toute cette pacotille, qui nous donne la trique
Sont le contraire de la vie
Hélas, à part moi, qui le dit ?
Cela me fait de vrais ennemis
C'est mieux que de faux amis !
Les créations de toutes les bourgeoisies
Le poète
Jalouse le poète
Le peintre
Jalouse le peintre
Le musicien
Jalouse le musicien
L'acteur
Jalouse l'acteur
Le savant
Jalouse le savant
Le sportif
Jalouse le sportif
Ces gens sont en guerre
Et ne le savent même pas !
Mais ils et elles ont tout compris
Sauf leur hypocrisie, pardi !
Toutes les activités aliénées
Les guerres savent les alimenter
Toutes les activités compensées
Car l'opinion de la compétition
Est la compétition de l'opinion
Le vrai poète
Peut se passer de la poésie
Qui est morte à la vie
Elle ne s'écrit pas, elle se vit !
Pour tout, il en va ainsi
Tout art est rival
Avec ses sectes et ses cabales
Son bien et son mal
C'est le monde des guerriers
C'est le monde des inimitiés
C'est le monde des jalousies
C'est le monde des hypocrisies
Mais faut pas se plaindre
De pouvoir se plaindre
Il fait chaud
Il fait froid
Les nazis sont au pouvoir
Mais, ça va, ça va, ça va
Les fascistes sont au pouvoir
Personne ne semble s'en apercevoir ?
Mais, ça va, ça va, ça va
Faut pas s'en apercevoir, voilà !
Toute cette pauvreté
Faut pas se plaindre
Il pleut, il fait beau
Il fait froid, il fait chaud
Simplement le dire
C'est encore trop
C'est presque un gros mot
Tout pourrait être pire
Donc, il ne faut rien dire !
Nos expressions toutes faites
Mélangent tout, dans nos têtes !
Les arts confortent le système
Les arts, la société les aime !
L'art prêt à vendre son cul
Pour être adulé, pour être reconnu
C'est pas moi, c'est lui
Toujours la même alchimie
Le langage de la bourgeoisie
Est la bourgeoisie du langage
Qui peut
Se regarder dans une glace ?
Qui peut
Analyser toutes ses traces ?
A - Allo ?
Il fait chaud. Faut pas se plaindre
B - Je ne me plains pas
D'ailleurs, je n'ai rien dit
A - Allo ?
Les nazis sont au pouvoir
Faut pas se plaindre
B - Mais si, de cela, je me plains !
Nos expressions toutes faites
Mélangent tout dans nos têtes
Cela va, ça va, ça va, ça va
Faut pas se plaindre, faut pas s'en apercevoir, et voilà !



Patrice Faubert ( 2103 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur « hiway.fr »



A - Hello?
It's hot!
Oh! Do not complain
B - But I'm not complaining
Besides, I did not say anything
A - Hello?
It's cold
Oh! Do not complain
B - But I'm not complaining
Besides, I did not say anything
We have
Made formulas
We have all beasts formulas
For common things
Ways to make hilarious
Must not complain
This will, okay, okay, okay, not whining
Automatic language
Who are in our luggage
And there are many examples
Which not avoid evil flip
It's like the competition
I beg your pardon
Who is poetry
Who is there in sports
Who is painting
Who is there in culture
Who is writing
Who is there in film
Who is there in Theatre
Who is there in music
Who is there in politics
Which is in all human activities
Competition everywhere walks
It is clear
In sport
It is subtle
In other ports
Poetry
In its hundred meters
Painting
In its hundred meters
With stars, rivalries and jealousies
Jealousy of the competition
Competition jealousy
The rival painter painter
The rival poet poet
The sports rival sports
The learned scholar rival
People who do not like
Who pretend, is not it?
No friendship in the rivalry?
No love in the rivalry?
The competitive society
The emulation society
I'm the best
It's me here
We are cases
And all evil
Life is a hundred meters
Life is a marathon
Prepare your stopwatches
This is the rule, it is the competition
Me, you, they, them, him
Prepare your stopwatches
To me, you, they, them, him
Let us prepare to start
To wait, we are fed up
Warning, it's gone
The competition is never finished
And do not forget our bibs
That we will pay sooner or later
In poetry, painting
In sports, writing
In science, sculpture
In film, music
Theater, politics
And you who read me
You will offusquerez
The poet
Jealous poet
The painter
Jealous painter
The actor
Jealous actor
The learned
The jealous scientist
The sports
Jealous sports
These people are at war
And they and they do not know!
But they and they all understood
Unless their hypocrisy, of course!
All these insane activities
Wars know the power
All these activities offset
The inhumanity knows renew
I am one of the few who dared to write
And you will curse me
Because in our claims
For gods, we take
All arts
Various bourgeoisies
Painting, poetry, writing, music
Cinema, theater, science, politics
All this junk, which gives us a boner
Are the opposite of life
Unfortunately, besides me, who says?
It makes me real enemies
This is better than fake friends!
The creations of all the bourgeoisies
The poet
Jealous poet
The painter
Jealous painter
The musician
Jealous musician
The actor
Jealous actor
The learned
The jealous scientist
The sports
Jealous sports
These people are at war
And do not even know it!
But they and they all understood
Unless their hypocrisy, of course!
All activities alienated
Wars know the power
All activities offset
For the opinion of the competition
Is the competition of the opinion
The true poet
Can dispense with poetry
Who died in the life
It is not written, it lives!
For, this is so
All art is rival
With its sects and cabals
Its good and its bad
This is the world of warriors
This is the world of enmities
This is the world of jealousy
This is the world of hypocrisy
But should not complain
Can complain
It's hot
It's cold
The Nazis came to power
But, okay, okay, okay
The fascists are in power
Nobody seems to notice?
But, okay, okay, okay
Should not notice it, voila!
All this poverty
Must not complain
It's raining, it's nice
There is hot and cold, he
Just say
It is still too
It's almost a dirty word
Everything could be worse
So, do not say anything!
Our stock phrases
Mix all in our heads!
Arts confirm the system
The arts, society loves!
Art willing to sell his ass
To be adored, to be recognized
It's not me, it's him
Always the same alchemy
The language of the bourgeoisie
The bourgeoisie language
Who can
Look in a mirror?
Who can
Analyze all traces?
A - Hello?
It's hot. Must not complain
B - I'm not complaining
Besides, I did not say anything
A - Hello?
The Nazis came to power
Must not complain
B - But if, in that I'm complaining!
Our stock phrases
Mix all in our heads
This will, okay, okay, okay
Must not complain, do not notice it, and voila!



Patrice Faubert (2103) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat said the guest on "hiway.fr"