portland independent media center  
images audio video
newswire article creative global

arts and culture

Parallaxe, systémie, téléonomie

Mépris de l'administration, administration du mépris...
Tous les animaux ont un langage
Pas les mêmes mots, pas le même bagage
Nécessaires, ne sont pas les mots
Pour communiquer, la preuve, avec le Silbo
Le langage sifflé, et pas besoin de parler
Du peuple des Gomeros
Sur l'île de la Gomera, aux îles Canaries
La tyrannie
Aime la démocratie
Du mariage pour tous
Qui dans la rue, fait sortir l'ours
La tyrannie
Aime ce qui l'alimente
Les droites, les gauches
Et même leurs ébauches
Un mariage est un mariage
C'est toujours une cage
Mais les catholiques
Qui à la vie, sont des matraques
Qui au plaisir, sont des flics
Aux différences, toujours, donnent des claques
Ce sont des réactionnaires
Qui veulent le grand soir, à l'envers
Ce sont des conservateurs
De la réaction des admirateurs
Contre la révolution globale
Ce sont des imposteurs, pour la conservation finale
Les fascistes et droitistes
Sont leurs amis
De la fausse conscience, aussi
Ce sont des champions
De la démagogie
La haine fait leur lit
Reprenant des slogans de contestation
Ils les détournent, en cynique usurpation
La réaction en honte de la réaction
Même plus le courage de leurs opinions
Aussi, tout est en déformation !
De l'histoire, ils ne connaissent rien
Surtout les jeunes, manipulés, formatés, engrammés
Des inepties de leurs aînés
Ils et elles, ne font que répéter !
Dans les manifestations de la tradition
Où la police, avec ces gens, est en sympathie
Les uns et les autres, ne veulent aucune révolution
De la contestation, ce sont des travestis
Sans la dignité de son avis !
Les militaires et les policiers
Sont toujours de leur côté
Et même parfois aussi
Dans le jeu, du chat et de la souris
Tout est accéléré
Dans le temps de la surmodernité
Comme l'écrit (né en 1965) Hartmut Rosa, ce philosophe
De la lenteur, au coin, en apostrophe
Nous faisons tout très vite
Tout mal fait, à la limite
Manger, parler, écouter, copuler
Réfléchir, écrire, rire, pleurer
Chaque mouvement du temps, se meurt
Il passe, il passe, à chaque heure
Jamais, nous ne lui rendons son honneur !
D'après une étude chouette
Des états-uniennes Maria Stephen et Erica Chenoweth
Au siècle dernier, sur 323 mouvements
De violence et de non-violence
Les campagnes violentes durent en moyenne 23 ans
Les résistances civiles durent 12 ans
Deux fois moins longues, mais tenaces
Et surtout, deux fois plus efficaces
La violence est une sinistre farce !
La matière fissile
C'est le funambule sur un fil
5 kilos de plutonium 239
Ou 11 kilos d'uranium 235
Et voici une bombe
Pour nous, une horrible tombe !
La propagande de guerre
C'est comme du marketing publicitaire
Ce sont des évènements sans fin
Que l'on tente de faire passer pour anodins !
Comme Tchernobyl et Fukushima
L'Ukraine et le Japon sont contaminés
Et en réalité, le monde dans son entier !
C'est la soumission à l'autorité
Qui enfante les chefs, les gourous, les leaders
Toutes les guerres, les compétitions, les traders
L'inhibition de l'action
L'angoisse, complice de l'immobilisation
Cela n'est que le début des catastrophes
En tous genres, en tous lieux, nous en voyons l'étoffe
Les êtres humains sont unis
Dans une même désolation, dont nous entendons le cri
Sept pour cent, du prix d'un yaourt
Les supermarchés, sont des voleurs
Revient an fait, au producteur
C'est truqué, comme certains matchs de foot !
Et tout, absolument tout, procède comme cela
Les lois du marché, à la vie, sont une tombola
N'importe quel mot, sans sa compréhension
Peut finir dans une prison
Faire la joie de la réaction
De l'extrême gauche à l'extrême droite, de son oppression
Ce qui est récupérable, est récupéré
Cela se vend, cela peut s'acheter
Cela fait les célébrités !
Tout ce qui peut se vendre
Tout ce qui peut s'acheter
Fait partie intégrante de la société
Du systémique à l'individualité
Tous et toutes, nous sommes la société !
Dans nos prétentions, nous sommes ridicules
Et surtout, toutes les vedettes, en majuscules !
Vedettes en tous genres, même hors
Vedettes de tous bords
Elles sont nos sublimations
Elles sont nos identifications
Cinéma, politique, science, littérature, révolution
Les masques de l'autorité
Ont des dessous affriolants, pour nous piéger !
Bien plus qu'une idéologie de la croissance
Il est, une croissance de l'idéologie
Surtout en France, pays de fascisme
De catholicisme et de racisme
Et contre la différence, l'ostracisme !
Et les riches qui vivent plus longtemps
Que les pauvres, il en va ainsi, en tous temps
Comme feu (742 ou 747 ou 748 - 814) Carolus Magnus dit Charlemagne
Qui mesurait 1m84, il était grand
Surtout pour son temps
Et il mourut à 66 ans
La moyenne de vie, était de 29 ans, pour les autres gens !
Dromologie, qui jamais ne finit
D'une seule et même alchimie
La vitesse et la conquête
Les mêmes amis, les mêmes quêtes
Toutes les souffrances, toutes les larmes
Des animaux non humains et des gens
Ont fait les mers et les océans
Il faut détruire toutes les armes !
Chacun et chacune, ne fait que ce qu'il sait faire
Comme (né en 1945) Lemmy Kilmister; le fameux rocker
L'homme aux mille femmes, c'est pas mal
Chantre de Motörhead et du Heavy Métal
Que je vis à Paris, un jour, en concert
Qui fut organisé par mon ex-beau frère
Lemmy, le ( 1770-1827) Ludwing van Beethoven du Heavy Métal
Et qui de lui, expulse son mal !
Et le folklore de la croix gammée
C'est juste de l'ironie, pour provoquer !
Les vrais nazis, justement
Et qui sont, sur la planète, dans tous les gouvernements
Homophobes, nationalistes, islamistes, intégristes
Ni de gauche, ni de droite, une façon adroite
Pour être de droite, et d'extrême droite du capital
Ce sont des hypocrites
D'un cerveau bouffé aux mites !
La bêtise est leur ami
L'intelligence est leur ennemi
L'argent les finance
L'injustice est leur balance
De génération en génération
Des parents aux enfants, tout est reproduit
Les mêmes erreurs, les mêmes idioties
Par mimétisme, par apprentissage, à la soumission
Et le renouvellement des mêmes opinions !
Et la nature est maintenant en ville
Et la ville est dans la nature
Du béton, elles sont les filles
Sur d'autres planètes
Dans d'autres galaxies
Ce sont des joies et des fêtes
Et depuis longtemps, c'est l'anarchie !
Principe d'incertitude, principe d'indécidabilité
C'est donc une possible probabilité
De l'improbabilité des probabilités, du multivers
Pour s'échapper de ce monde, il faut bien rêver !
Dans l'imaginaire, aucun passeport, aucun papier
Là, où personne, ne peut vous tuer
Des politiques, des religions, des idéologies, des croyances
Et toutes sortes de mouvance
Pour nous évader
D'un monde sans joie et sans passion
D'un monde brutal, uniquement régit par la possession
L'administration du mépris
Se fiche de la tête des gens
Les transports, les mairies, les services d'énergie
Le mépris de l'administration, un puzzle géant
Fichons la dehors
Prenons tout, à bras-le-corps !





Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien (  http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur "hiway.fr"




All animals have a language
Not the same words, not the same baggage
Necessary, are not words
To communicate, the proof with Silbo
The whistled language and no need to talk
The people of Gomeros
On the island of La Gomera, Canary Islands
Tyranny
Love Democracy
Of marriage for all
Who in the street, bears out the fact
Tyranny
Like what feeds
The right, the left
Even their draft
A marriage is a marriage
It is always a cage
But Catholics
Which in life are batons
That pleasure, are cops
Differences, always give slapped
They are reactionary
Who want the big night, upside
These are conservative
The reaction of the fans
Against the global revolution
They are impostors, for the final conservation
Fascists and rightist
Their friends
Of false consciousness, as
They are champions
Of demagoguery
Hatred is their bed
Echoing the slogans of protest
They divert in cynical usurpation
The reaction ashamed of the reaction
Even the courage of their convictions
Also, everything is deformed!
History, they know nothing
Especially the young, manipulated, formatted engrams
Nonsense of their elders
And they do no more than repeat!
In the event of tradition
The police, with these people, sympathy
Both the others want no revolution
Of the challenge, they are transvestites
Without the dignity of his place!
Military and police
Are always on their side
And sometimes also
In the game of cat and mouse
Everything is accelerated
In time supermodernity
As written (born 1965) Hartmut Rosa, the philosopher
The slow, corner, an apostrophe
We all quickly
Any harm done to the limit
Eating, speaking, listening, copulate
Think, write, laugh, cry
Each movement of the time, dies
He spends, he spends every hour
We never realize his honor!
According to a study owl
Of U.S. Maria Stephen and Erica Chenoweth
In the last century, about 323 movements
Violence and non-violence
Violent campaigns last on average 23 years
Civil resistance last 12 years
Twice as long, but tough
And most importantly, twice as effective
Violence is a farce!
The fissile material
This is the tightrope walker on a wire
5 pounds of plutonium-239
Or 11 pounds of uranium-235
And here's a bomb
For us, a horrible fall!
The propaganda war
It's like advertising marketing
These are events endless
We are trying to pass off as trivial!
As Chernobyl and Fukushima
Ukraine and Japan are contaminated
And in reality, the world as a whole!
It is the submission to authority
In labor leaders, gurus, leaders
All wars, competitions, traders
Inhibition of the action
Anxiety, accomplice of the asset
This is only the beginning of disaster
Of all kinds, in all places, we see the stuff
Human beings are united
In the same desolation, we hear the cry
Seven percent of the price of yogurt
Supermarkets are thieves
Year returns made to the producer
This is fake, as some football games!
And everything, absolutely everything, do it like this
The laws of the market, life is a raffle
Any words without understanding
May end up in a prison
To the joy of the reaction
The extreme left to the extreme right of the oppression
Which is recoverable is recovered
It sells, it can buy
This makes the celebrities!
Anything that can be sold
Anything that can be bought
An integral part of society
Systems of individuality
All and all, we are the company!
In our assumptions, we are ridiculous
And most importantly, all the stars in capitals!
Stars of all kinds, even outside
Stars from all sides
They are our sublimations
They are our identifications
Cinema, politics, science, literature, revolution
Masks authority
Have below alluring to trap us!
Much more than an ideology of growth
It is a growth ideology
Especially in France, a country of fascism
Catholicism and racism
And against difference, ostracism!
And the rich live longer
The poor, this is so at all times
As light (742 or 747 or 748-814) Carolus Magnus said Charlemagne
Which measured 1m84, it was great
Especially for its time
And he died at age 66
The average life expectancy was 29 years for other people!
Dromology that never ends
In a single alchemy
Speed ​​and conquest
The same friends, the same quests
All the suffering, all the tears
Nonhuman animals and people
Made the seas and oceans
We must destroy all weapons!
Each and every one does what he can do
Like (1945) Lemmy Kilmister, the famous rocker
The man of a thousand women, it's not bad
Motörhead singer and Heavy Metal
I live in Paris one day live
Which was organized by my ex-brother in law
Lemmy, the (1770-1827) Ludwing van Beethoven's Heavy Metal
And him, expelled his evil!
And folklore of the swastika
It's just the irony to provoke!
The real Nazis precisely
And are on the planet, in every government
Homophobic, nationalist, Islamist fundamentalists
Neither left nor right, a clever way
To be right, and extreme right capital
They are hypocrites
On moth eaten brain!
Stupidity is their friend
Intelligence is their enemy
The money will finance
Injustice is their balance
From generation to generation
From parents to children, everything is reproduced
The same mistakes, the same nonsense
By imitation, by learning to quote
And renewal of the same opinions!
And nature is now in town
And the city is in the nature
Concrete, they are girls
On other planets
In other galaxies
These are the joys and celebrations
And long, it's anarchy!
Uncertainty principle, the principle of undecidability
It is therefore possible probability
The unlikelihood of probabilities, the multiverse
To escape from this world, he must be dreaming!
In the imagination, no passport, no papers
There, where nobody can not kill you
Policies, religions, ideologies, beliefs
And all kinds of movement
To escape us
A world without joy and passion
In a brutal world, only governed by the possession
The administration of contempt
Cares about people's heads
Transportation, municipalities, energy services
The contempt of the administration, a giant puzzle
Let's get it out
Let us all, round the body!





Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat said the guest on "hiway.fr"